Studio Tomahawk
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-35%
Le deal à ne pas rater :
-35% sur les lunettes de soleil audio Bose Frames Rondo
149.99 € 229.99 €
Voir le deal

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  Jean-Michel II Mer 9 Sep - 0:28

korre a écrit:Sympathique le rapport de combat. Very Happy
Merci.
Un demi échec pour Michel... mais aussi une demi victoire !

  • Il n'a pas touché le gros lot à la fin de la partie.
  • Il avait un énorme lot de consolation avec la capture de l'Emir adverse: c'est raté, il est mort. Pour une fois où mes jets de sauvegarde échouaient...

Ne restent que des lots de consolation:

  • Le scénario devait être joué: c'est fait, sans trop de casse.
  • Il a réussit à faire baisser un peu la pression sur sa colonne (mesuré en comptant en fin de partie la différence entre les points des groupes adverses éliminés et les points des groupes adverses intacts).
  • Il a récupéré les 2 "Découvertes" sur la table et est devenu un spécialiste des "Artefacts".


Une victoire totale et la Grande Méchante aurait fait la tête. Du coup, l'avenir s'annonce sombre mais rien n'est perdu.
La suite en octobre... avec la visite des marais !
Basketball


Dernière édition par Jean-Michel II le Mer 9 Sep - 8:00, édité 1 fois
Jean-Michel II
Jean-Michel II

Messages : 947
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : 78

Piotr Szut aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  franckT Mer 9 Sep - 5:50

Ton perso a de belles bacchantes ! Merci pour ce superbe CR Smile

_________________
La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas. PaulV
franckT
franckT

Messages : 412
Date d'inscription : 26/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  Jean-Michel II Mer 9 Sep - 8:05

franckT a écrit:Ton perso a de belles bacchantes ! Merci pour ce superbe CR Smile
Merci.
Very Happy

Une bacchante plutôt fournie marquait la concession au style homme d’affaires, côté import-export de la chose et, pour la voix, posée dans le registre grave, elle sonnait péremptoire, excluant à l’avance toute contestation.
Wink
Jean-Michel II
Jean-Michel II

Messages : 947
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : 78

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  Piotr Szut Mer 23 Sep - 0:37

Encore une aventure palpitante et un très intéressant compte rendu.
Bravo et Merci
Serge

_________________
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière
Audiard

Piotr Szut

Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2019
Age : 68
Localisation : Crolles (38)

Jean-Michel II aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Les Oies sauvages

Message  Jean-Michel II Lun 8 Fév - 6:54


Le monstre était face à moi et me barrait la route. Son immensité verte et immobile n’était troublée que par un vol d’oiseaux à l’horizon. Des centaines de kilomètres de marais empoisonnés, infestés de serpents venimeux, et hantés la nuit de mangeurs d’hommes. De Grands Royaumes s’étaient étendus sur ces terres, jadis. Il n’en restait aujourd’hui que quelques ruines à moitié immergées et de petites communautés misérables qui s’accrochaient à des îlots perdus.  

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Sudd112


Derrière moi, le Pays où les voyageurs étaient assassinés pour être volés, devant moi le Pays où ils disparaissaient à jamais. Nous étions à Malakal, à l’époque un misérable village de pêcheurs et le dernier poste de la compagnie sur le Nil.
J’avais observé avec attention la physionomie des chefs de poste que nous avions croisé lors de notre voyage. La même cupidité sans fond les animait tous, sous un vernis d’homme civilisé. Ce vernis s’écaillait à chaque nouveau poste. Et je pus confirmer que le poste de Malakal était bien le dernier sur notre route à la vue de la bête qui en était le chef.
Il régnait tel un petit roi des temps anciens sur une foule de réfugiés chassés du Nord par les affrontements tribaux et du Sud par la misère. Malakal était un piège dont ils ne pouvaient plus s’enfuir.
En sa présence, les balles que je gardais dans ma poche me pesaient lourdement. Le marin aimait à plaisanter à ce sujet. Pas moi.
La seule chose que je regrettais en quittant ce lieu maudit : notre Dahabieh gisait couché sur le flanc dans la vase. Le niveau du Nil avait rapidement baissé durant les derniers jours de navigation. Les marins semblaient inquiets à l’idée de ne pas pouvoir atteindre le poste. En arrivant à Malakal notre soulagement se transforma rapidement en une sourde colère. Le sinistre spectacle qui nous attendait ne tarda pas à tourner à l’affrontement sanglant. Un guerrier somali fut insulté et le sang coula. Le marin dut payer le prix du sang que ses hommes avaient versé.
L’abattement et l’indifférence qui régnaient dans le poste parmi tous les débris humains qui s’y étaient réfugiés furent brisés.  Dans leurs regards naquit quelque chose d’autre.
Le Dahabieh nous attendrait jusqu’à la saison des pluies et redescendrait le fleuve, avec ou sans nous. Nous allions poursuivre notre voyage à bord d’embarcation plus légère à travers les innombrables et traitreux méandres du fleuve. Et le plus tôt serait le mieux...



Nous avions quitté Malakal depuis une dizaine de jours, naviguant tant bien que mal vers le Sud. Plusieurs réfugiés avaient préféré nous rejoindre plutôt que de subir une lente agonie au poste. En jetant un dernier regard sur le Dahabieh, j’eus la désagréable impression qu’il s’agissait d’un adieu définitif. Quelque soit les dangers qui m’attendaient, je commençais à comprendre que ce voyage était un aller simple.
Un désert aquatique et végétal. Aux matinées brumeuses peuplées d’ombre fantomatiques succédaient des après-midis brûlants où nous traversions des paysages d’une beauté à couper le souffle. Tout autour de nous, à perte de vue, un océan d’herbes aquatiques traversés par d’innombrables chenaux. Le souffle saccadé de nos rameurs était parfois entrecoupé par le bruit que faisait un animal qui plongeait dans l’eau, hors de notre vue. Parfois une île apparaissait, où des hippopotames et des crocodiles se chauffaient au soleil côte-à-côte. Au crépuscule, nous devions en trouver une inoccupée pour installer notre camp. Le soleil descendait alors lentement à l’horizon et lorsqu’il disparaissait enfin, les dernières embarcations de notre colonne accostaient enfin et des chants innombrables s’élevaient bientôt autour de nous en une symphonie naturelle et primitive.
Les réfugiés qui nous avaient rejoint nous contaient, le soir, avec une infinie tristesse, leur vie perdue dans ce désert. Là où s’élevaient jadis de florissants villages lacustres, il ne restait que des ruines à demi-immergées. Les ressources s’étaient brutalement taries et les communautés s’étaient retournées les unes contre les autres. Les villageois qui n’étaient pas massacré lors de la destruction de leur village devaient fuir vers le Nord ou se joindre aux bandes de pillards qui écumaient la région. Quelques établissements réussissaient à survivre cachés au fin fond des marais.
Nous aurions pu traverser les marais sans en croiser un seul, si la nécessité n’avait poussé l’un d’entre eux à chercher notre aide. Ils nous trouvèrent bien avant que nous ne réalisions leur présence. Nous étions perdus dans un labyrinthe de chenaux et tournions en rond depuis plusieurs heures. Après nous avoir longuement examinés, l’une de leurs pirogues s’avança vers nous et vînt nous offrir l’hospitalité. Ils occupaient un campement misérable et comptaient un grand nombre de femmes et d’enfants. Ils partagèrent avec nous leurs maigres provisions et nous comptèrent leurs malheurs.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Sudd211


Il y a plusieurs lunes, des pillards avaient attaqué leur communauté et ils avaient dû prendre en toute hâte la fuite pour rejoindre ce campement saisonnier. Depuis, grâce à leur connaissance des sentiers qui traversent le marais, ils avaient réussi à leur échapper. Mais pour combien de temps encore ? Hélas, ils ne disposaient pas d’assez d’embarcation pour remonter tous vers le Nord et espéraient que nous pourrions les y transporter. En entendant la description de la situation des autres réfugiés, leur désespoir fut absolu. Il ne leur restait plus qu’à mourir lentement ici.
Nous n’avions rien pu faire pour les réfugiés de Malakal. Qui aurions-nous été si nous n’avions rien fait pour ceux-là ?
Leur communauté comprenait plusieurs établissements, à plusieurs jour de marche vers l'Est. Le plus important était établi le long d'un bras principal du fleuve et descendait plein Sud. En son centre se dressait jadis une maison des Ancêtres. Tant que cette maison était debout, la communauté était forte et unie. Mais les Ancêtres entrèrent dans une grande colère. La maison brûla, la communauté se divisa et ses membres furent dispersés.
Le lendemain à l’aube, les paludiers nous fournissait des guides pour nous mener à travers les marais jusqu’à leur ancienne communauté. Nous allions redresser la maison des Ancêtres.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Sudd312

(à suivre... )


Dernière édition par Jean-Michel II le Mar 9 Fév - 7:39, édité 4 fois
Jean-Michel II
Jean-Michel II

Messages : 947
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : 78

Piotr Szut aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  Piotr Szut Lun 8 Fév - 7:17

Un bien beau récit. cheers
Serge

_________________
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière
Audiard

Piotr Szut

Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2019
Age : 68
Localisation : Crolles (38)

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Les Oies Sauvages (suite)

Message  Jean-Michel II Mar 9 Fév - 7:42


J’ai toujours détesté le grand air et l’activité physique. Tout ce qui est en réalité nocif pour la santé d’un homme civilisé. Lire les nouvelles de la soirée dans un club privé, enfoncé dans un confortable fauteuil, en fumant un cigare et en dégustant un brandy sont des activités qui maintiennent la santé. Les longues marches à patauger plusieurs jours d’affilé dans un marécage infestés de créatures mortelles, sous un soleil de plomb, ne sont pas faites pour l’entretenir. Je me tenais au milieu de la colonne à méditer sur les aléas de l’existence lorsque mon attention fut attirée par un tumulte derrière mois. Le temps de me retourner, j’avais la surprise de me voir dépasser par plusieurs porteurs en fuite. Je sortais mon révolver pour stopper la fuite de tout l’arrière de la colonne qui était en pleine débandade. Le temps que Corto et les guides me rejoigne, la situation était sous contrôle : nos porteurs avaient paniqué en s’apercevant que nous étions suivis et avaient détallé en abandonnant tous nos bagages le long de la piste que nous avions suivie.
Hors de question de les abandonner : nous ne jouions par Nennillo e Nennella ! Accompagné des soldats je commençais à remonter vivement la piste vers le premier bagage. Du coin de l’œil, je perçu un mouvement dans les roseaux : une bête avait été attirée par le tumulte.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02712


Arrivé à proximité du bagage le plus proche, nous fîmes une brève halte pour reprendre notre souffle : impossible de forcer l’allure bien longtemps sur ce terrain. D’autres groupes nous avaient rejoints : Corto et ses guerriers se tenaient à notre gauche et un groupe d’éclaireurs progressait sur la droite.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02711


Un second groupe d’éclaireurs déborda celui de Corto par la gauche et nous reprîmes notre progression.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02710


L’attention des éclaireurs avait été attirée par des objets cachés que nous n’avions pas aperçu lors de notre premier passage. Ils se précipitaient pour voir de quoi il s’agissait lorsqu’un grondement éclata à quelques mètres devant nous : une foule de silhouettes dissimulées par la végétation commençait à nous invectiver comme nous nous rapprochions du plus éloigné des bagages. Un premier groupe se détacha prudemment de leurs rangs pour flanquer les bagages.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02713


J’étais parvenu à sécuriser un second bagage ; je fis signe aux éclaireurs de ramasser ce qu’ils avaient trouvé au bord de la piste et de ficher le camp rejoindre le reste de la colonne.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02714

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02715


Epaulé par Corto, je poussais vers le dernier bagage. Voyant notre résolution, le groupe hostile se précipita pour s’en emparer.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02716


Une salve des soldats les cloua sur place. Des hurlements de colères redoublèrent derrière eux, mais aucun nouveau groupe ne sortît de sa cachette.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02718


Je commandais une nouvelle salve qui neutralisa la menace. Il était temps de récupérer le bagage et de se replier.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02720


J’examinais rapidement le corps des hommes qui nous avaient attaqués : de pauvres hères poussés à la dernière extrémité pour s’attaquer ainsi à une colonne aussi forte que la nôtre.
Je perçu un mouvement sur notre gauche : encouragé par les cris de la foule invisible, un groupe nombreux remontait rapidement le flanc de la colonne, apparemment sans éprouver la moindre difficulté pour se mouvoir sur cet affreux terrain.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02721


Avant que nous ne puissions rien entreprendre, ils se jetaient sur l’un de nos groupes d’éclaireurs !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02719


Un cri de surprise et l’un d’entre eux s’effondrait comme une masse alors que les autres prenaient la fuite.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02724


Les guerriers somalis ouvraient le feu à bout portant. Sans infliger la moindre perte !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02723


Emporté par leur colère ils fondirent sur le groupe… et ce fut leur porteur qui s’effondra. Frappés d’une stupeur superstitieuse, ils reculèrent en désordre.
Voyant la situation, les soldats attaquaient à leur tour et m’entrainaient avec eux. Je m’apprêtais à recevoir un mauvais coup lorsque notre porteur s’interposa bravement avant de s’effondrer à son tour.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02722


Nous étions nous aussi repoussés !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02725


Une salve bien ajustée des supplétifs à l’avant de la colonne sauva la situation : nos agresseurs se jetèrent au sol pour échapper au tir et semblèrent hésiter.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02726


Une fusillade générale éclata et nous groupes purent enfin concentrer leurs tirs.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02727

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02728

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02730


Une dernière charge des soldats et je m’apprêtais à capturer celui qui paraissait être le chef lorsqu’il parut vouloir me transpercer de son épée : dans un état second, je lui déchargeais mon arme au visage.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02729


Le temps de ramasser les bagages et blessés, plusieurs groupes jaillissaient derrière nous : il était temps de filler sans plus attendre…

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02731


Découragés par le sort de leurs compagnons et privés de chefs, la poursuite ne dura guère et se borna à quelques cris hystériques. Et les silhouettes disparurent dans la végétation comme si elles n’avaient jamais existé…


Dernière édition par Jean-Michel II le Lun 15 Fév - 6:34, édité 1 fois
Jean-Michel II
Jean-Michel II

Messages : 947
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : 78

Piotr Szut aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  Piotr Szut Mar 9 Fév - 20:46

Un bien beau récit. cheers
Vivement la suite.
Serge

_________________
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière
Audiard

Piotr Szut

Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2019
Age : 68
Localisation : Crolles (38)

Jean-Michel II aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Blood Diamond

Message  Jean-Michel II Lun 15 Fév - 6:31


La journée se termina sans nouvel incident. De temps en temps, un gros animal croisait notre route. La colonne s’arrêtait pour le laisser passer, avant de repartir en redoublant de prudence. Enfin, au crépuscule nous trouvions un îlot désert sur lequel établir notre camp. Nous n’étions plus très loin des villages de l’ancienne communauté : le nombre de sentinelles fut doublé et les feux furent interdits. Durant cette triste nuit, l’un de nos guides nous raconta comment les pillards s’étaient emparé de tout ce qui avait de la valeur à leurs yeux et comment tous les artefacts qui avaient été sauvé de la destruction avait été jetés dans une mare quelque part dans les marais. Il avait une vague idée de l’endroit où cela se trouvait et nous conduirait le lendemain.
Au matin, nous repartîmes pour notre dernière étape. Les bêtes sauvages avaient repris leurs droits sur le territoire après sa désertion par les hommes. Les premières traces d’occupation humaine apparurent : des vestiges abandonnés des premières habitations. Au fur et à mesure de notre progression, les habitations se faisaient plus fréquentes. Elles étaient toutes désertes et en très mauvais état.
Nous débouchâmes alors sur le site principal où se dressait jadis la maison des Ancêtres. Elle était complètement dévastée : ce qui n’avait pas été détruit par l’incendie avait été brisé dans un déferlement de violence.
Les lamentations de nos guides s’élevaient faiblement dans ce désert qui avait dû autrefois être plein de vie. Nos encouragements finirent cependant par les tirer de leur triste état : rien n’était définitif et si nous pouvions retrouver quelques-uns de leurs artéfacts, leur communauté pourrait renaître.
Ils nous conduisirent alors vers le lieu où ils avaient été jetés. Le marais qui jusqu’à présent était grouillant de vie se transforma petit à petit : l’air devînt malsain et la végétation paraissait maladive. Comme si les Esprits des lieux avaient été offensés par le sacrilège qui y avait commis.  

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02732


La progression dans ce cloaque était difficile et nos groupes étaient à la peine, enfoncés jusqu’aux genoux dans la vase sous un soleil de plomb.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02733

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02735


L’exploration s’annonçait des plus pénibles mais tous redoublaient d’ardeur.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02734


Un groupe d’éclaireurs explorait un fourré et tombait sur un fétiche abandonné. Sans hésitation, il s’en emparait… et rien ne se passait. Les Esprit des lieux approuvaient-ils finalement notre entreprise ?

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02739


Nous formions une vaste ligne pour ratisser efficacement le terrain.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02740


L’affaire semblait devoir se dérouler sans incident lorsqu’un groupe hostile fit son apparition devant nous.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02738


Suivi aussitôt par un second groupe droit derrière nous. Nous étions encerclés. Combien étaient-ils ?

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02737


Impossible de faire demi-tour : nous prîmes la résolution de pousser plus avant en resserrant nos groupes pour parer à toute attaque.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02736


Plus nous avancions, plus la progression était ardue : à certains endroits, nous avions de l’eau jusqu’à la poitrine et nous devions lutter pour nous arracher à la vase.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02743


Les guerriers somalis furent ceux qui souffrir le plus : ils n’étaient pas habitués à progresser dans un tel enfer.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02741


Les groupes hostiles parurent chercher à garder leur distance, mais comme notre exploration touchait à sa fin, ils se firent plus menaçants.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02742


Brusquement, l’un d’eux se précipita vers nos éclaireurs. Il se déplaçait à une telle vitesse que je crus un instant qu’il s’agissait d’un nouveau groupe. Il disparu des fourrés pour réapparaitre peu après derrière un massif d’herbes hautes impénétrable.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02744


Devant cette menace, nous redoublions d’effort sans pouvoir rivaliser de vitesse avec eux.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02745


Grace à nos courageux éclaireurs, l’exploration continuait à progresser.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02746


Nous touchions au but !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02750


Comme nous nous approchions du dernier secteur à éclairer, nous tombions soudainement dans des puits d’eau et nous retrouvâmes immergés jusqu’à la poitrine, nos bras en l’air afin de protéger nos fusils ne nous permettaient plus de nous aider à avancer : nous étions complètement bloqués.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02751


En même temps : les éclaireurs s’arrêtaient net !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02747


Une menace nouvelle venait d’apparaître.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02753


Des mugissements saccadés l’élevaient des fourrés pour se transformer en une sorte de hennissement comme une masse imposante les chargea à une vitesse surprenante. Cette masse en colère se précipita avec fracas sur le groupe dans une énorme gerbe d’eau. Par chance, les éclaireurs parvinrent à s’écarter au dernier moment et le monstre les dépassa dans sa fureur. Et sa course folle n’était pas finie.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02749


Se voyant entouré par nos groupes et irrité d’avoir manqué sa cible, il chargea de nouveau. Sa fureur avait dû l’aveugler car il chargea cette fois-ci dans le vide. Et toute étonné de ne plus nous voir devant lui, finit par s’éloigner dans un petit trop souple en grognant de dépit.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02752


Nous l’avions échappé belle. Mais pour peu de temps.
Les voyant isolés par l’enlisement des groupes en soutien, le groupe hostile le plus proche lâchait une volée de sagaies sur nos éclaireurs : l’un d’eux fut touché et s’écroua.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02748


Encouragé par ce premier succès, le groupe hostile leur fonçait dessus en poussant des cris de colère. Bien mal lui en pris : les 2 derniers éclaireurs répondirent coups pour coups et réussirent à les repousser. Dans leur affolement, leurs assaillants plongeaient même dans un puit d’eau !
Hélas, alors qu’ils s’apprêtaient à poursuivre leurs agresseurs, ils se figèrent de nouveau : un souffle puissant s’élevait dans les fourrés derrière eux.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02754


Une silhouette massive au mugissement irrité commençait à s’agiter sous le couvert de la végétation !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02759


Le second groupe hostile apparaissait en bordure des fourrés et faisait mine de passer à l’attaque. Corto conduisit immédiatement ses guerriers face à lui et commanda une première salve.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02760


Le groupe se jeta aussitôt au sol dans un grand cri d’effroi.
Enfin, dans un dernier effort les aventuriers réussirent à achever l’exploration des lieux : la mare était là, toute proche !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02758


Le premier groupe sentant la situation lui échapper repassait à l’attaque : mais nos éclaireurs redoublaient d’ardeur et transperçaient l’un des leurs agresseurs qui s’effondrait dans un hurlement de terreur !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02763


Ils s’enfuyaient de nouveau pour retomber dans un puit d’eau !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02762


Par prudence, Corto commandait une nouvelle salve qui cette fois-ci fit mouche. Des cris de douleurs s’élevaient des fourrés face à lui, suivis de longs gémissements.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02761


Dans un ultime effort, nos groupes convergeaient vers la mare…

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02764


… tout en conservant une prudente distance des fourrés d’où la bête nous observait.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02767


Les derniers groupes hostiles disparaissaient sous le couvert de la végétation.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02769


Hélas, pour explorer la mare, il fallait se rapprocher de la bête. Courageusement, Corto s’avança, prêt à subir son assaut qui semblait imminent, si grande était la colère exprimée par les mugissements qui s’élevaient des fourrés.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02768


Le buffle chargea le groupe et traversa les guerriers qui s’écartèrent dans des cris de panique.

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02765


Emportée par son élan et aveuglée par la rage, la bête qui se trouvait au milieu de nos groupe chargea de nouveau… et partit dans la direction opposée à nos groupes !

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Dsc02766


Elle disparu à son tour aussi rapidement qu’elle était apparue. Toute menace semblait écartée. Nous avions trouvé la mare et pûmes commencer à la sonder pour en retirer les artefacts.
Il n’y en avait pas beaucoup, mais ils étaient bien conservés et paraissaient fort ancien. Avec ce précieux chargement, nous reprîmes la route du site principal de la communauté : les Ancêtres étaient de retour chez eux.
Les jours suivants furent pleins d’angoisse : nous pouvions subir une attaque des pillards, mais la mort de celui qui devait être leur chef sembla avoir anéanti leur audace. Un groupe de guerrier occupait la communauté et ils quittèrent définitivement la région. Après avoir établi un périmètre de sécurité, Corto repartit avec ses guerriers et les guides pour aller chercher les réfugiés et le reste de notre expédition.
A leur retour, les réfugiés laissèrent exploser leur joie et une grande cérémonie eut lieu pour fêter le retour des Ancêtres. La vie reprenait ses droits et avec le concours de tous, les habitations furent remises en état. La plus belle était sans conteste la nouvelle Maison des Ancêtres : nous pûmes récupérer des matériaux sur les autres sites pour l’édifier rapidement et à mon grand étonnement elle avait fière allure.
C’est peu de temps après que vînt, à l’aube, le premier groupe. Il comprenait une vingtaine d’individus miséreux, quelques hommes, surtout des femmes et peu d’enfants. Leur errance dans les marais les avait conduits jusqu’à nous. Ils étaient à bout de vivres et les villageois partagèrent avec eux le peu qu’ils possédaient… et que nous leur fournissions,
D’autres groupes continuèrent à arriver et à rejoindre la communauté : nous découvrions environ une fois par semaine l’un d’entre eux qui se tenait à l’aube au seuil de la communauté. Ils étaient nourris et soignés et nous les aidions à s’installer sur l’un des sites.
Rares étaient les anciens : la catastrophe et la dure vie dans les marais les avaient faits disparaître, ainsi que les enfants les plus jeunes.
La nouvelle communauté rassembla rapidement plus d’une centaine d’individus. Comme il fallait bien nourrir tout ce monde, nous organisâmes des parties de chasse. Accompagnés d’éclaireurs, la moitié de nos groupes partait explorer les environs à la recherche de gibier tandis que l’autre assurait la sécurité des différents sites.
Heureusement, les plans d’eaux regorgeaient d’animaux et nos expéditions ramenaient régulièrement de grandes quantités de viande d’hippopotame ou de crocodile.
D'une manière inattendue, alors que nous ne réclamions rien, les villageois et les groupes qui les rejoignaient tenaient absolument à nous offrir les quelques richesses qu'ils avaient conservées avec eux. La région avait dû être bien riche par le passé et nous finirent par accumuler une quantité considérable de biens de valeur. Que nous entreprîmes de redistribuer autant que possible en recrutant quelques homme vigoureux pour nous accompagner dans nos futures aventures. Tout se passait donc pour le mieux.
Jusqu’au jour où il revînt. Un matin brumeux, il se tenait là, à l’entrée du village. Corto et moi discutions des travaux à entreprendre durant la journée lorsqu’un banc de brouillard se leva et révéla, à quelques dizaines de pas devant nous, le buffle qui nous avait chargé lors de la recherche des artéfacts.
C’était un vieux mâle solitaire. Sa présence aussi près des habitations était étrange et pouvait entraîner une catastrophe si les villageois l’apercevaient. Corto fit signe à l’un de ses guerriers d’apporter son fusil. Saisissant l’arme, il ajustait la bête lorsqu’un nouveau banc de brouillard enveloppa l’animal immobile. Le banc se dissipa aussi vite qu'il était apparu et l’animal avait disparu. Et c’est ainsi que commença notre cauchemar…

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Buffle10
Jean-Michel II
Jean-Michel II

Messages : 947
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : 78

wilhelm et Piotr Szut aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  Piotr Szut Lun 15 Fév - 6:46

Encore un bel épisode à cette aventure et un beau compte rendu. cheers cheers
Vivement la suite. Wink
Serge

_________________
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière
Audiard

Piotr Szut

Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2019
Age : 68
Localisation : Crolles (38)

Jean-Michel II aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  Michel 91 Sam 20 Fév - 0:07

Merci pour ce nouveau CR de cette nouvelle aventure Jean-Mimi, et tu as le bonjour de notre ami le buffle! Very Happy
Michel 91
Michel 91

Messages : 3459
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Essone (91)

Jean-Michel II aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques - Page 2 Empty Re: Au coeur des ténèbres: Les Nilotiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum