Studio Tomahawk
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : ...
Voir le deal
17.25 €

Vendéé 1793, au coeur du brasier

3 participants

Aller en bas

Vendéé 1793, au coeur du brasier Empty Vendéé 1793, au coeur du brasier

Message  bob les ponges Ven 12 Nov - 1:41

A lire sur le blog de la Compagnie Franche des Trois Marchands


Vendéé 1793, au coeur du brasier 20211110


Ce week-end, à la Compagnie Franche des Trois Marchands, c’était la guerre de Vendée qui était à l’honneur.

Notre ami Djef, compagnon de la CF3M dont nous reparlerons prochainement pour son projet « Zone Quantum Tempus » a accepté de jouer les Vendéens.

Après un repas léger (quelques côtelettes de porcelet et une superbe Forêt Noire dont Djef nous gratifie très régulièrement), nous nous sommes installés pour un combat au cœur du brasier…

Nous avons utilisé l’extension pour la période napoléonienne, « Shakos & Baïonnettes » de la règle « Mousquets & Tomahawks »



Cette règle d’escarmouches produite par Studio Tomahawk a pour objectif de couvrir la période « de l’âge de la poudre noire » allant de la seconde moitié du XVIII ème siècle jusqu’au milieu du XIX ème siècle.

En attendant la sortie de l’extension pour la période révolutionnaire, nous avons concocté deux listes.

La première à partir de l’armée prussienne pour jouer une troupe révolutionnaire.

Les volontaires ont les caractéristiques de la Landwehr,

les Mayençais ont les caractéristiques des Mousquetaires,

les Hussards ont les caractéristiques des Hussards (sic!).

La seconde à partir de l’armée espagnole pour jouer une troupe vendéenne.

L’infanterie a les caractéristiques des Volontaires et Miliciens,

les insurgés ont les caractéristiques des Guérilleros,

la cavalerie a les caractéristiques des Hussards,

et il y a même un prêtre vendéen qui a les caractéristiques d’un religieux.

Tous les Vendéens ont le trait "Natif" qui leur donne une plus grande aisance dans des lieux qu'ils connaissent bien.

Le scénario choisi est « Au cœur du brasier », ou la surface de jeu n’est qu’une petite portion d’une bataille beaucoup plus importante (ce qui permet de jouer une toute petite partie d’une grande bataille, beaucoup plus vaste,  mais avec des règles d’escarmouche).





Avec un résultat de 7-9, le joueur vendéen est attaquant et a pour ordre de faire une percée.

Avec un résultat de 1-3, le joueur républicain est défenseur et a pour ordre de préserver ses troupes.


La partie commence avec le placement des points de déploiement, puis des troupes.



La cavalerie vendéenne et un groupe d'insurgés se placent à six pouces du marqueur de déploiement le plus loin de son bord de table.



L'officier républicain essaie de maintenir son rayon de commandement sur ses trois groupes de volontaires.



Les paroissiens de Vendée accompagné par leur prêtre, marchent vers les rudes combats.



Les Mayençais avancent rapidement à la recherche du contact avec "l'ennemi de l'intérieur".



Les hussards sortent du village, franchissent le pont, pour se porter sur le flanc des Vendéens.



Les premiers mouvements d'approche passés, c'est les volontaires vendéens qui ouvrent le feu sur les hussards républicains, sans grande efficacité.


Puis c'est une charge des hussards sur les Vendéens retranchés dans un chemin creux.
Charge qui est repoussée par deux fois, sans parvenir à ébranler le moral des volontaires locaux.



Vendéé 1793, au coeur du brasier 20211113



De leur côté, les Mayençais subissent les feux des insurgés vendéens, mais cela ne les arrêtent pas et ils sont en mesure de lancer une charge sur une autre troupe de Vendéens bien retranchés derrière un muret de pierre.


Vendéé 1793, au coeur du brasier 20211112



La charge permet de repousser les Vendéens de leur abri et de les charger à nouveau avec la même efficacité.


... et ainsi les acculer au fond du clos.



Rien n'arrête les Mayençais, qui emportent tout dans leur élan, malgré les tirs sporadiques des insurgés postés dans les bois.



Le prêtre tente bien de rallier ses paroissiens en les exhortant de se ressaisir, mais rien n'y fait, c'est la débandade...


De son côté, les derniers hussards, après un mouvement de contournement, se jettent sur les colonnes de Vendéens entassées dans le chemin creux.



De l'autre côté du champ de bataille, c'est des combats entre volontaires républicains et volontaires vendéens qui se préparent...




La cavalerie vendéenne, pourtant considérée comme médiocre fait un mouvement tournant pour détruire les volontaires de la république.



La destruction de ce groupe de volontaires entraîne un test sur la table de cohésion et réduit de deux la cohésion du camp républicain.



Durant la partie, chaque fois qu'une horloge rouge est piochée, chaque joueur lance un dé et ajoute sa cohésion actuelle. Cela permet de représenter les interactions de la grande bataille qui fait rage tout autour de ce combat très localisé.

Une horloge rouge est tirée.

Pour les Républicains, un résultat de 14 permet de recevoir un soutien d'artillerie (un tir depuis un point de déploiement). Trois cavaliers sont emportés par ce tir en enfilade. C'est un nouveau test sur la table de cohésion et deux points sont retirés.

Pour les Vendéens, un résultat de 9 leur impose un test d’inquiétude (un dé est lancé pour chacune de ses unités. Sur un résultat supérieur au nombre de figurines de l'unité, cette unité est immédiatement ébranlée). Ouf ! tout se passe bien pour les Vendéens, mais un petit vent d'inquiétude à quand même soufflé très près.


Le moral de la cavalerie vendéenne reste élevé et elle n'hésite pas à menacer le flanc du second groupe de volontaires qui se mettent à l'abri derrière un muret.



Le dernier groupe de volontaire est quand a lui, pris à parti par les tirs précis des insurgés vendéens.





La cavalerie vendéenne préfère éviter les combats et se rapprocher de ses objectifs de victoire (Percée; être à 18 pouces du bord de table républicain).




De l'autre côté, la bataille est pliée ! les vendéens sont en déroute suite aux charges des Mayençais et des hussards.



Le niveau de cohésion du Vendéen étant extrêmement bas, la retraite est sur le point d'être sonnée, c'est le moment que choisi Djef pour mettre fin à cette bataille.

bob les ponges

Messages : 3
Date d'inscription : 02/12/2010

korre et Piotr Szut aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vendéé 1793, au coeur du brasier Empty Re: Vendéé 1793, au coeur du brasier

Message  korre Ven 12 Nov - 10:38

Merci pour ce rapport. Very Happy

_________________
Rapports de combat
korre
korre

Messages : 797
Date d'inscription : 31/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Vendéé 1793, au coeur du brasier Empty Re: Vendéé 1793, au coeur du brasier

Message  Celtish Mer 17 Nov - 9:27

Superbe:! Un thème original et un très beau cr. Merci pour le partage!

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret
Celtish
Celtish

Messages : 62
Date d'inscription : 11/07/2012
Localisation : Malestroit - Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Vendéé 1793, au coeur du brasier Empty Re: Vendéé 1793, au coeur du brasier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum