La geste d'Owen Kilkannon

Aller en bas

La geste d'Owen Kilkannon Empty La geste d'Owen Kilkannon

Message  Kakitaxav le Mer 19 Déc - 5:58

Salut à tous, suite à deux jours de vacances ludiques, voici les comptes rendus de deux parties SAGA Ages sombres. L'histoire du vieux Owen Kilkannon, chef de clan respecté d'Irlande qui dût faire face à deux menaces potentiellement fatale à la fin de son règne.

Alors que les hommes du clan Kilkannon profitent des bienfaits de leur belle contrée, les guetteurs rapportent à Owen l'arrivée d'une force de francs. Les gaillards ont les mines peu affables et semblent suivre une bande de pèlerins fanatiques qui les exhortent à punir les païens de ces terres. Owen, en chef avisé tente bien une entrevue avec le seigneur franc mais le fanatisme de son interlocuteur ne faisant aucun doute, il repart lever ses forces. Et après tout, cela lui fera un peu d'entrainement pour lui et ses deux fils qui n'ont guère connus de conflits (à 'exception du rapt de chèvres de l'oncle Golwin...).

La force irlandaise est assemblée à la hâte, et regroupe plusieurs des solides gaillards des villages environnants. Owen marche en tête avec ses deux fils et ses vieux compagnons de beuverie. Profitant des brumes, les irlandais progressent rapidement pensant surprendre leurs adversaire. mais le seigneur franc malgré son fanatisme n'est visiblement pas né de la dernière pluie! En effet, sa propre force s'est également mise en route, et les deux factions tombent nez à nez au milieu de la brume!

Les deux armées déployées :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2829

Les francs sont venus en force, et sont tous de fervétus, portant de lourdes mailles et d'épais gambisons :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2830

Les irlandais sont plus légèrement vêtus, la confrontation directe semble à exclure :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2831

Poussés par les vociférations des prêtres, les francs progressent résolument vers les irlandais :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2834

Les arbalétriers francs occupent le terrain au centre, forçant les irlandais à manœuvrer autour :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2832
La geste d'Owen Kilkannon Img_2833

Mais à force de harcèlements, la position est finalement enlevée par les chiens irlandais qui dévorent les pauvres soldats :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2835

Les prêtres et l'infanterie continuent leur progression, mais sans moyen de répondre aux tirailleurs irlandais, les javelots commencent à prélever un lourd tribut sur les envahisseurs. Les prêtres ne sont pas épargnés par les traits et beaucoup tombent sous les tirs précis du vieux Owen et de ses fils.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2836

Le doute s'insinue chez les francs et leur chef hésite sur la marche à suivre. Ses hommes tombent de partout alors que des couverts fusent mouts traits, pierres et autres projectiles non identifiés (les irlandais sont très inventifs). Alors que les prêtres s'écroulent les uns après les autres, les soldats engoncés dans leurs lourdes armures, suant de tout leur corps dans la brume irlandaise son bien en peine de mettre la main sur les agiles irlandais.

Owen profite du flottement adverse. Son héritier, le brave Galwin se jette sur les guerriers les plus avancés et met en pratique le long entrainement de son père. Les francs doivent refluer devant la tempête de coups qui les accablent.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2837

Le sergent franc tente de venger ses hommes et se rue sur Galwin, mais le jeune homme est plus rapide et saigne son adversaire en passant sous son bouclier.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2839

Owen est satisfait de son ainé. Il lance une dernière attaque abattant de son javelot le dernier prêtre qui s'écroule sur cette terre non consacrée. Les chiens se ruent sur les survivants et achèvent de jeter les derniers francs dans la confusion.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2840

Perdu dans la brume, le chef franc se rend compte qu'il ne peut plus rien. Les hurlements de ses hommes, les grognements des bêtes maudites de son adversaire, c'en est trop! Les francs tournent les talons et quittent les terres d'Owen pour ne jamais revenir.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2838

Le règne d'Owen aurait pu s’achever sur cette dernière victoire. Mais le destin est à la hauteur de la gloire d'un homme. Deux hivers plus tard, alors que Owen a pratiquement délégué ses fonctions à son fils, les pécheurs lui rapportent l'arrivée de plusieurs navires francs. Owen envoie son cadet repérer les lieux, pensant que ses adversaires défaits reviennent se venger, mais lorsque son fils revient, la menace semble toute autre. Au milieu d'une cohorte d'hommes d'armes,la bannière d'Owen flotte à côté de celle d'un seigneur normand! Le doute se saisit du vieux chef. Serait-il possible que cette sorcière de Mary Highmore ait joué de ses charmes pour soutenir son bâtard de fils!!! L’histoire est si vieille que Owen ne s'en était guère soucié, après tout il était jeune, et cette catin était fort bien faite. Il était hélas fiancé à l'époque et cette passade aurait pu se terminer sans incident si cette folle n'était pas tombée enceinte. Finalement, cette erreur de jeunesse remettait en cause tout ce qu'il avait édifié pour son clan et ses enfants. Qu'importe! Le destin lui permettait de racheter ses erreurs de jeunesse et il allait corriger lui-même cet importun et ses alliés!

Et Owen a vu juste, car le jeune Erwin qui débarque en Irlande est bien son fils. Sa mère, exilée dans une fief normand passa sa vie à lui obtenir des faveurs pour monter cette force expéditionnaire et pouvoir réclamer son trône. Erwin peut donc compter sur son ami Enguerrand de Roumois, dit Longue-lance, un chevalier renommé et respecté. La menace est donc toute autre que quelques francs accompagnés de prêtres bruyants.

Cette fois, Owen a pris l'avantage. Grâce à sa connaissance de ses terres, il s'est porté en avant et a choisit un terrain propice aux embuscades et ou les chevaux adverses ne pourront pas manœuvrer.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2842
La geste d'Owen Kilkannon Img_2843

Erwin est surpris par cette terre dont il a tant entendu parler. La vrai foi le dispute aux vieille traditions, et les bois semblent plus dangereux que ceux de Normandie ou il avait coutume de chasser.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2841
La geste d'Owen Kilkannon Img_2845

Enguerrand a déployé ses tireurs en avant et ses cavaliers en réserve, prêt à réagir aux mouvement irlandais :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2844

Enguerrand (à cheval) et Erwin (à pied) décide de la marche à suivre :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2846

Owen est escorté d'une troupe équipée à la normande, grâce aux pillages réalisés il y a deux ans sur les francs tombés au combat.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2850

Les normands hésitent à avancer, car les arbalétriers qui ont commis cette erreur ont été harassé de traits avant de pouvoir se mettre à couvert. Seule les chevaliers normands éperonnent leurs montures pour contourner les irlandais :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2852

Un étrange jeu du chat et de la souris débute : les irlandais n'osant pas quitter la sécurité de leurs bois sous peine d'être écrasés par la puissante cavalerie normande, alors que les normands eux ne peuvent pénétrer dans les bois sous peine de se faire cribler de projectiles.

A ce jeu, Owen finit par céder. Il est vieux, et sa maille pèse une tonne! Il faut qu'il emporte la décision. Ses frondeurs achèvent les arbalétriers normands et changent de couvert pour menacer Enguerrand lui-même :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2849

Owen quitte lui même son couvert avec son fils Baldric pour javeliner les chevaliers ennemis. Mais les disciplinés cavaliers normands esquivent le tir laissant les deux irlandais bien isolés :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2847

Les normands lancent une furieuse contre attaque. Les hommes d'armes à pied chargent les tirailleurs irlandais et les repoussent hors du bois. La résistance irlandaise reste acharnée et il faudra deux tours aux fantassins pour pousser ces fils de paysans et ces éleveurs de chèvres hors du bois.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2853

Les normands quant à eux chargent Baldric dans l'espoir que sa mort affectera son père tout proche. Mais le jeune celte se défend comme un diable, et les chevaliers normands doivent s'y reprendre à deux fois avant de l'occire définitivement. Avisant le regard rageur du vieux Owen, les chevaliers s'esquivent prudemment.

Jugeant qu'il est préférable de s'en prendre aux chevelus mal rasés qui viennent d'être expulsés du bois par les fantassins plutôt que d'affronter l'ire du seigneur irlandais, les chevaliers éperonnent leurs montures et tombent sur les arrières des pauvres irlandais qui sont piétinés sans pitié :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2855
La geste d'Owen Kilkannon Img_2854

Voyant leurs frères se faire piétiner, harassés depuis le début par les flèches tirées en cloche par les archers normands, Galwin ordonne aux survivants de se replier derrière les bois pour éviter d'autres morts inutiles. Owen lui-même doit se réfugier dans les bois la rage au cœur de devoir laisser le corps de son fils dans la boue à quelques mètres des bois :
La geste d'Owen Kilkannon Img_2859

La lâcheté des chevaliers normands met Enguerrand hors de lui. Abaissant son heaume, il se rue vers ses hommes pour les haranguer et fustiger leur couardise : "Êtes vous des hommes, ou des brebis! Ou est la fine fleur de Normandie qui m'a accompagné pour faire justice en ces terres abandonnées de dieu! Par Christ, je m'en vais vous montrer comment se bat un normand et pourquoi l'on me surnomme Longue-lance! Dex Aie!!!"

Galvanisés par les paroles de leurs chefs, la totalité de la cavalerie normande abaisse ses lances et se lance dans une charge dont le galop fait trembler le sol, Enguerrand et Erwin en tête!
La geste d'Owen Kilkannon Img_2857

Owen sut que son heure était arrivée, mais il n'avait pas dit son dernier mot. Luttant de tous côtés, virevoltant au milieu des chevaux qui s'écroulaient dans d'affreux hennissement au milieu des bois, il se fraya un chemin jusqu'à Enguerrand et son bâtard. Voyant à quel point le vieux chef était redoutables, Longue-lance ordonna à Erwin de rester en retrait.
La geste d'Owen Kilkannon Img_2856

Les deux grands guerriers se jaugèrent et le normand chargea lance baissée : l'impact pulvérisa le boucler d'Owen et le transperça de part en part. Mais le vieux chef avait réussi son coup : saisissant son dernier javelot, il le projeta sur Erwin exposé qui n'eut pas le temps de lever son bouclier et chuta lourdement de son cheval, empalé de part en part! Hurlant de rage, Enguerrand fit volter son cheval et trancha la tête du vieil homme sans pouvoir empêcher le sourire de son visage de s'effacer : plus jamais le clan Kilkannon ne serait menacé par des étrangers...
La geste d'Owen Kilkannon Img_2858

Et voila pour l'histoire de ce bon vieux Owen. Sur le dernier scénario, je feuilletais le livre Ages sombres quand j'ai vu les artefacts légendaires. J'ai trouvé ça génial, non pas parce que c'est fort (honnêtement ça a l'air bien, mais le malus de 4 points de victoire est super sec!), mais parce que ça donne des possibilités scénaristiques excellentes. La preuve puisque nous avons plus joué le scénario en essayant de faire survivre l'héritier légitime (vous avez du deviner que c'était l’avantage que j'ai choisi). Nous avons également utilisé les "procédures d'escarmouche" du livre de batailles, ce qui facilite vraiment la vie pour le scénario, le placement... Le livre est vraiment utile et bien foutu. En espérant que ces deux CR vous plaisent!

Kakitaxav

Messages : 5
Date d'inscription : 19/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

La geste d'Owen Kilkannon Empty Re: La geste d'Owen Kilkannon

Message  korre le Ven 21 Déc - 20:23

Joli rapport.

Les menhirs sont un plus. Very Happy

_________________
Rapports de combat
korre
korre

Messages : 617
Date d'inscription : 31/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

La geste d'Owen Kilkannon Empty Re: La geste d'Owen Kilkannon

Message  SHAKALL le Mer 2 Jan - 23:02

Sympa comme rapport de bataille.

Je comptais augmenter mon nombre de livres de SAGA pour sortir de l'Age de Vikings et je crois que c'est un bon choix. Un ordre de préférence pour toi ?

SHAKALL

Messages : 177
Date d'inscription : 22/12/2012
Age : 54
Localisation : MONTAUBAN (82)

Revenir en haut Aller en bas

La geste d'Owen Kilkannon Empty Re: La geste d'Owen Kilkannon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum