« Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Aller en bas

« Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  Anatoli le Sam 10 Fév - 4:32


« Y’a pu’d’papier »

Compte rendu d’une partie jouée il y a 2 semaines… Nous étions deux joueurs : Hamacintosh et moi.


- - - - - - - - - - - - - - -


8 juillet 1874

New Hope, une charmante petite bourgade perdue au fin fond de nulle part, à l’ouest du Pecos… Un endroit où on ne fait que passer…

Quelques habitations, un magasin plus ou moins approvisionné, un bureau du shérif occupé par un vieillard rhumatisant dont on se demande si l’arme qu’il porte à la ceinture fonctionne encore, une banque et même un journal local (le « Daily Sunshine ») dont le tirage doit avoisiner les 50 exemplaires…

Pas si mal si on considère qu’environ 30 personnes seulement savent lire dans un rayon de 10 miles…



(Vue de New Hope – Le bourbon sur la table était excellent…)


Les habitants, parfois hauts en couleurs, se contentent d’y survivre… Comme le « Doc » qui tente en ce moment de vendre sa potion miracle qui soigne tous les maux, en braillant dans la rue les vertus de celle-ci à qui veut bien l’entendre…



(Le « Doc » - Un vrai charlatan !)



(Des citoyens devant la banque…)


Au bout de l’allée principale, à l’ouest, se dresse l’église sur une petite bute. Elle est toujours pleine à craquer le dimanche… Surtout depuis que la bande d’Herman Rockpark (un descendant d’immigré allemand ayant eu une révélation mystique depuis peu) a pris l’habitude d’y faire venir manu militari les bonnes âmes du coin… C’est sûr que 5 brutes armées jusqu’aux dents, c’est une bonne source de motivation…



(L’église, vue du « Daily Sunshine » …)



(La rue principale, vue depuis le saloon…)


A l’opposé, le saloon… Repère de la bande de Rattlesnake Jones (aussi surnommé « R.J ») qui n’a qu’un objectif immédiat : dégommer Herman Rockpark pour avoir le monopole des magouilles dans le secteur… Cinq coyotes à foie jaune dont la principale activité consiste à consommer une partie de l’affreuse gnole produite dans la cave…

Gnole qui, soit dit en passant, aurait le pouvoir à la fois de soigner toutes sortes de maladies, malgré cependant quelques effets secondaires… Deux honnêtes citoyens sont désormais aveugles à New Hope, en plus des crises de tremblements qui les secouent régulièrement…



(Autre vue de New Hope…)


Le problème, dans cet environnement idyllique, c’est qu’une épidémie de dysenterie a récemment fait son apparition… Manque de chance, parmi les malades figurent Rattlesnake Jones et Herman Rockpark, les chefs des deux bandes rivales…

… Et le seul endroit où ils pourraient confortablement se soulager (et surtout trouver du vrai papier journal – on vous l’avait dit : c’est vraiment pratique d’avoir un journal local !) est un charmant petit cabinet situé entre deux bâtiments, au milieu du patelin, à mi-chemin entre l’église et le saloon…



(Le cabinet, objet de convoitise…)


Et comme par hasard, nos deux terreurs sont simultanément prises d’une terrible et subite crise qui les pousse à vouloir utiliser ce charmant cabanon…

La dysenterie… Un seul WC… Deux bandes armées jusqu’aux dents dont les chefs n’ont qu’un objectif en tête : atteindre ce havre de soulagement… Tous les ingrédients d’un carnage en règle annoncé…

La bande de R.J sort du saloon et se met en marche d’un pas décidé vers son objectif… Les cinq hommes avancent en ligne, armes à la main, prêts à en découdre. R.J, le boss, les suit légèrement en retrait.



(La bande de Rattlesnake Jones au grand complet…)


Les gens s’écartent à leur passage…



(La rue leur appartient !)


Les traits crispés du boss en disent long sur son désir d’être le premier à atteindre le cabanon…



(R.J, en arrière, et deux de ses hommes : Denver Doe et John Smith…)


De l’autre côté de la rue, les hommes de l’autre bande n’ont pas trainé. Déjà, ils se déploient hors de l’église et se mettent en position pour couvrir Herman Rockpark, leur boss. Deux d’entre eux atteignent le trottoir de l’autre côté du cabanon, près de la baraque en construction.



(Deux hommes de la bande de Herman Rockpark, en position…)


Herman Rockpark est à son tour sorti de l’église avec Bob Harley, son fidèle lieutenant, pour se mettre à l’abri derrière un chariot… Un type vraiment pas drôle, le boss. Une réputation à faire frémir un crotale !  



(Herman Rockpark, avec son shotgun, et Bob Harley, son lieutenant…)


A sa mine crispée, ses hommes comprennent qu’ils ont intérêt à ce que ce soit leur chef qui arrive en premier au cabanon… Ce dernier profite de son abri pour charger son shotgun et jauger la situation…



(Les mêmes…)


Au loin, le shérif voyant passer la bande de R.J rentre s’enfermer dans son bureau… Son maigre salaire ne le motive pas plus que ça pour intervenir…



(Le shérif ne sera pas un obstacle…)


Les premiers hommes de R.J sont à deux maisons de leur objectif… Le « doc », à leur passage, s’étrangle de peur pendant le superbe discours qu’il prononçait afin d’attirer les clients…



(« Doc » entouré par les hommes R.J …)


… Quand tout d’un coup, les premiers coups de feu retentissent…



(C’est parti !)


La bande de R.J est stoppée net ! Un tireur a été repéré à l’angle de la maison en construction, mais pas le deuxième… Or c’est probablement ce tireur invisible qui vient de coller deux balles dans la peau (dure) de John Smith… Ce dernier traine la jambe, mais reste résolument devant son boss pour le protéger…


La riposte est immédiate, bien qu’imprécise…



(Premier blessé du côté de la bande à R.J …)


Des fermiers mexicains qui venaient chercher de l’eau s’éloignent rapidement de la rue principale…



(Il vaut mieux s’éclipser…)


Dans la confusion des échanges de tirs, R.J en profite pour se mettre à l’abri, à l’angle du « Daily sunshine ». Une seule maison le sépare de la délivrance !



(R.J momentanément à l’abri…)


Pendant ce temps, la fusillade ne se calme pas, bien au contraire. Clayton, de la bande à R.J réussit à traverser la rue principale et à se faufiler derrière les toilettes… La balle dans le bras qu’il vient de recevoir ne l’a pas arrêté dans son élan. ‘Faut dire qu’avec la dose de tord-boyaux qu’il a dans l’estomac, il n’est plus à ça près…



(Clayton, derrière le cabanon…)


Clayton se fait copieusement arroser par Andrew Woodcock, une des crapules de la bande d’Herman Rockpark…






(Andrew Woodcock, faisant feu sur Clayton…)


C’est à ce moment-là que les hommes de la bande à R.J repèrent le tireur « invisible » (Patrick Loogie), bien caché à l’étage du bâtiment en construction… Ce dernier arrose de plomb la zone des WC…






(Planqué dans la maison en construction…)


Alors que la rue principale devient complètement infréquentable, Jack Tweezer, de la bande d’Herman Rockpark, est monté sur le toit de la banque, dans le but d’envoyer Ad Patres tout homme de l’autre bande qui se présentera devant le cabanon tant convoité… Et éventuellement, pour trouer la peau à Clayton en bas…



(Jack Tweezer, sur le toit de la banque… Une position idéale !)


Herman Rockpark en a profité pour courir à l’abri de la maison voisine du cabanon… A la tête qu’il fait, ça devient urgent !



(Ça urge pour le boss Herman Rockpark !)


Et là, catastrophe ! R.J a réussi à traverser la rue pour s’enfermer dans le cabanon… Herman Rockpark est furieux !! Il s’élance et atterrit devant la porte des WC… Il lui faut impérativement déloger son rival !

Entre temps, Clayton vient de rejoindre ses ancêtres suite à un magnifique tir croisé venant de la maison en construction et du toit de la banque…

Bill Watts, homme de main de R.J, s’élance avec son shotgun à la poursuite de Rockpark, bien décidé à lui décharger son arme dans le buffet… Il prend une balle dans l’épaule à cette occasion…



(Le carnage s’intensifie !)


La tension monte d’un cran lorsque les hommes de R.J se rendent compte qu’on leur tire dessus aussi depuis le clocher de l’église… Visiblement, c’est l’œuvre de Bob Harley…



(Le « sniper » dans le clocher…)


Les balles sifflent autours de Bill Watts qui pique un sprint…



(Bill Watts n’est plus tout jeune… Et les balles sifflent autour de lui !)


Denver Doe et John Smith qui escortaient R.J, leur boss, sont immobilisés au milieu de la rue, occupés à essayer de couvrir leurs compañeros qui se sont précipités vers le cabanon…



(Tirs de couverture…)


Bill Watts serre les dents, touché par une balle…

Entre temps, Herman Rockpark vient d’ouvrir la porte du cabanon et d’appuyer sur la détente de son shotgun… Horreur ! Rien ne se passe, si ce n’est un sale cliquetis qui n’annonce rien de bon… Son arme est enrayée !

Jack Tweezer, un de ses hommes, est toujours posté sur le toit de la banque… Il tente de couvrir son boss…



(Vue du toit de la banque, au-dessus du cabanon…)


En arrière, John Smith reçoit deux balles dans le buffet… Il ralentit sous le choc… Watts arme son shotgun en vue de le décharger sur Rockpark…



(Confusion devant les WC…)


Alors que les balles venant du bâtiment en construction et de l’église sifflent autours d’eux, Denver Doe et John Smith concentrent leurs tirs vers la zone du cabanon…



(Tirs nourris…)


Andrew Woodcock, de la bande à Rockpark, vient prêter main forte à son chef, et tire sur Watts, pratiquement à bout portant… Ce dernier s’écroule, définitivement hors de combat…

La porte du cabanon s’ouvre, et R.J en personne fait feu sur Rockpark… Ce dernier, qui venait tout juste de désenrayer son arme, écope d’une balle dans le ventre…



(Rockpark en mauvaise posture…)


Malgré tout, la situation est tendue pour la bande de Rattlesnake Jones : deux morts, un blessé sérieusement atteint, et R.J assis dans le cabanon, probablement plus détendu qu’en sortant du saloon tout à l’heure…

Pour ce qui est de l’autre bande, à part Rockpark , le boss, qui est blessé, pas d’inquiétude… Le seul problème, c’est qu’à part deux hommes assez proches pour couvrir ce dernier, les autres sont en planque soit dans le clocher, soit dans le bâtiment en construction…



(Vue sur les toilettes…)


Et là, tout s’accélère : R.J, du fond des toilettes, vide son révolver sur son rival, qui s’écroule raide mort, un rictus de surprise figé sur son visage…



(Ça s’éclaircit drôlement devant le cabanon…)


A partir de là, la fusillade cesse… Les hommes de Rockpark semblent hésiter, puis finissent par reculer vers leur QG, l’église… Le silence revient…

Autour du cabanon, un vrai carnage…

R.J émerge par la porte, la mine visiblement soulagée… Il contemple le corps de son rival, satisfait. La ville est maintenant à lui, et plus rien ne semble pouvoir l’arrêter…

Mais ça, c’est une autre histoire… En attendant, il va falloir recruter…



(R.J sort du cabanon, avec un air de triomphe dans sa démarche…)


- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Notes :

- Tapis de jeu : Deep-Cut Studio (type « tapis souris ») ;
- Figurines : Great Escape Game (officielles DMH) et Wargame Foundry ;
- Peinture : vos deux serviteurs (PJ et décors) ; Stanislas de "Warpaintingstudio" ("Doc" et les quelques PNJ présents) ;
- Bâtiments : 4 Grounds et TT Combat (customisés).

Merci à Dame Du Lac pour son super post sur ce forum, post qui a vraiment été une source de motivation pour me (re)mettre (après une interruption de plus de 20 ans !) à la figurine et aux décors …
http://studio-tomahawk.forumgratuit.org/t2815-ma-ville-western

Ps : le bourbon des premières photos était d’enfer !! Merci, Hamacintosh !!   Very Happy  Very Happy

Anatoli

Messages : 9
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  hamacintosh le Sam 10 Fév - 7:05

Ha ben bravo, les Armoricains vont encore passer pour des alcoolos !

hamacintosh

Messages : 15
Date d'inscription : 29/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  korre le Sam 10 Fév - 7:19

Table impressionnante !
Bravo. Very Happy

_________________
Rapports de combat
avatar
korre

Messages : 558
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  ourskiboit le Dim 11 Fév - 22:51

table impressionnante, scénario tordant, bref on en redemande Smile

ourskiboit

Messages : 7
Date d'inscription : 28/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  Michel 91 le Dim 11 Fév - 23:11

Bravo! cheers
avatar
Michel 91

Messages : 3078
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Essone (91)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  hobbyone le Lun 12 Fév - 1:51

Super les gars.... belle bagarre... la suite...
Fred

_________________
Vous aimez jouer, nous aussi ! Studio Tomahawk
avatar
hobbyone
Admin

Messages : 741
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  juls le Jeu 15 Fév - 18:34

Un grand merci!!!

Très bon rapport de bataille, jolies photos, et un scénario qui tiens la route... ça faisait un moment que je m'était pas autant marré sur un rapport de bataille. Razz

Juls

juls

Messages : 61
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 42
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  hobby shop le Sam 17 Fév - 4:15

Tellement classe!
avatar
hobby shop

Messages : 586
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 37
Localisation : grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://mobile.hobbyshop.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  Anatoli le Mar 20 Fév - 4:44

Salut…

Merci pour vos commentaires… C’est très sympa !

Voici, si jamais la dysenterie s’invitait dans vos parties de DMH, les quelques règles que nous avons adoptées pour jouer ce scénario :

- 5 figurines par bande. On se disait qu'avec 8 figurines et la bouteille de Bourbon sur la table, ça aurait pu être compliqué en fin de soirée… Very Happy Very Happy ;
- Les WC doivent être situés à égale distance du saloon (repère de la bande n°1) et de l’église (repère de la bande n°2) ;
- Pour gagner, le boss doit rester 2 tours complets dans les WC. C’est-à-dire être encore vivant à la fin du second tour suivant son entrée ;
- On ne peut pas tirer à travers les cloisons des WC ! Ils ont été construits pour durer… C'est du solide ! Il faut donc ouvrir la porte pour tirer à l’intérieur (c’est également vrai de l’intérieur vers l’extérieur…) ;
- Ouvrir la porte des WC = 1 action ;
- Fermer la porte des WC = 1 action.

Optionnel : pénaliser les boss pendant la partie (c’est dur de viser quand on a les tripes en vrac !)…

Voilà…

Pour la petite histoire, c’est Hamacintosh qui est l’auteur du scénario avec son titre…

Pour le titre, j’avais (au début) pensé à quelque chose du style « L’arrière-train sifflera trois fois »… Laughing Laughing

A bientôt !! Wink

Anatoli

Messages : 9
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  Michel 91 le Mar 20 Fév - 8:15

C'était encore plus subtile comme titre, mais je crois qu'il est déjà pris par l'industrie du x! lol!
avatar
Michel 91

Messages : 3078
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Essone (91)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  Studio Tomahawk le Mer 21 Fév - 1:23

super table
avatar
Studio Tomahawk
Admin

Messages : 1028
Date d'inscription : 12/10/2010
Localisation : Quelque part, là où les gens sensés ne vont pas

Voir le profil de l'utilisateur http://studio-tomahawk.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Y’a pu’d’papier » - Compte rendu de partie...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum