Un païen à Ballainvilliers (2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un païen à Ballainvilliers (2016)

Message  Cypher le Mar 29 Nov - 7:44

Ce week-end, à Ballainvilliers, s'est tenu un tournoi SAGA organisé par Vincent Auger.
N'ayant pas pû jouer à SAGA depuis fin juin, là seule chose que je pouvais faire pour m'améliorer était de théoriser. En fonction du nombre de bandes de tireur et montées.

Qu'est ce qui pourrait être polyvalent sans se faire marcher dessus par un imprévu ?

Les rus païens

m'ont semblé une réponse décente et pas trop trop complexe à prendre en main.
Je ne les avais joué qu'une seule fois avant donc je n'étais pas confiant avant de venir surtout que je comptais sortir une liste théoriquement polyvalente mais que je n'avais pas eu la chance de tester.

Rus Païens :
1 seigneur
1 prêtre-guerrier
4 pts de guerriers (11-11-10 ou 12-10-10)
1 pt de levées
Les rus étant résistant par nature, avec une telle liste, j'avais de quoi essuyer quelques pertes tout en me vengeant avec mon prêtre. Pour une fois, j'ai voulu essayer des levées alors que je les ai toujours méprisées.



1ère partie : Le défi contre Jean-Michel II et ses normands

Ivo Taillefer à pied
2 pts gardes à pied
2 pts de guerriers dont 8 arbalétriers
1 pts de levées avec arcs

Le scénario a été modifié pour que les seigneurs soient toujours à TC l'un de l'autre, afin d'empêcher un lâche d'interposer une unité pour sortir son seigneur de la zone de fierté du seigneur.
De plus tant que l'on n'était pas en retard en point de victoire, on ne pouvait ni utiliser la règle côte à côte ni le charger avec autre chose qu'un seigneur. Ce qui n'a pas fait la joie de mon prêtre, couplé au fait que le seigneur normand était immunisé à la fatigue, le duel promettait d'être peu amusant.
D'un autre côté, j'avais un avantage, le normand ne pouvait pas exploiter la moitié de son tableau par peur de "landes désolées" et j'avais de quoi le frapper fortement.


Mise en place du terrain :
Je mise 2 terrain
JM mise 1
Je choisis 2 marais pour lui pourrir la vie, lui choisit une grande maison.
Je place en premier un marais aussi grand que possible en plein milieu de se zone de déploiement. Il pose une maison sur son flanc droit pour pouvoir y abriter ses levées. Je pose ensuite mon 2ème marais contre mon bord droit au niveau du milieu de la table.
JM réussit à bouger le marais afin qu'il ne le gène pas.


Déploiement :
Mon seigneur est au milieu de la table, Ivo le rejoint à TC.
Ensuite nos armées se placent aussi près du centre que possible sauf les levées normandes qui se cachent près de la maison.
Quand j'ai vu que l'on était aussi proche, j'ai décidé d'un plan de bataille simple :
1) Je rase aussi vite que possible l'armée de Jean-Michel
2) Au dernier tour, une fois que j'ai écarté tout les sacrifices potentiels d'Ivo, mon seigneur tente de lui faire la peau.
2)bis) Si je perds au score, j'envoie alors le prêtre et 11 guerriers sur son seigneur.


Tour 1 Païen :
Alors que les rus avançaient tranquillement, une tempête se forma au dessus du champ de bataille. Les rus continuèrent d'avancer, bouclier en avant.


Tour 1 Normands :
Ivo se sentant seul, en attendant que ses hommes avancent, décida de charger le seigneur rus avec l'aide de Dieu. Malgré une avalanche de coups, le seigneur tint bon, caché derrière son bouclier.

Tour 2 Païens :
La tempête s'arrêta aussi soudainement qu'elle était apparue laissant un sol à peine gelé. Le prêtre exhorta les guerriers avant de se ruer sur les arbalétriers normands suivit de loin par ses guerriers fanatisés. Le prêtre fracassa alors 3 arbalétriers.


Tour 2 Normands :
Alors que les levées visèrent les guerriers rus, en tuant 3, les arbalétriers tentèrent en vain d'abattre le prêtre, Ivo décida de recommencer à taper sur le seigneur rus qui encouragé par ses hommes de tous côtés, se défendit admirablement.

Tour 3 Païens :
Le prêtre, dément, continua sa folie meurtrière éliminant 4 arbalétriers de plus. Les levées païennes imitèrent les normands et tuèrent 2 guerriers au tir.


Tour 3 Normands :
Les guerriers normands décidèrent de charger la horde de paysans rus en éliminant 3. De l'autre côté les gardes engagèrent les guerriers en se battant comme des ours arrachèrent une égalité avec une perte de chaque côté.
Ivo retourna à la charge une fois de plus, sans résultat.

Tour 4 Païens :
Le prêtre chargea les gardes normands sans attendre les guerriers et mourut au milieu d'une avalanche de coups, rapidement vengés par les guerriers qui ne laissèrent aucune chance aux gardes.
De l'autre côté de la bataille les guerriers rus chargèrent leurs homologues normands. Les rus perdirent le combat de peu.
La fin de la partie approchait, le score était de 0-0 mais les normands étaient en mauvaise posture.


Tour 4 Normands :
Les levées abattirent un guerrier de loin tandis que le corps à corps reprit près des seigneurs. 3 guerriers de plus tombèrent.
Ivo recommença pour la 4ème fois à martyriser le bouclier du seigneur rus.

Tour 5 Païens :
Tout les combattants étaient exténués par cet affrontement intense et ce manque de ressources croissant. Alors que les rus s’arrêtèrent quelques instants de se battre, les normands regardèrent autour d'eux, voyant leurs compagnons tombés et une masse de rus s'approchant, beaucoup décidèrent de s'enfuir.


Tour 5 Normands :
Alors que la situation semblait désespéré pour les normands, Ivo resta calme et se prépara pour un ultime affrontement.

Tour 6 Paiens :
Le seigneur jusque là resté sur la défensive passa à l'attaque chargeant Ivo à 2 reprises arrachant un premier point de victoire.
Les guerriers rus se retrouvèrent à commencer leur mouvement à moins de TC d'Ivo à cause de la modification des règles et ne purent charger le dernier guerrier normand. Leur activation fut simplement annulé.

Tour 6 Normands :
Ivo chargea à 5 reprises le seigneur rus. C'était le dernier moment pour se battre avant la nuit, le seigneur rus arrêta de se défendre. Au bout du compte, Ivo s'en sortit indemne tandis que 2 guerriers rus à proximité moururent. La nuit tomba et Ivo en profita pour s'enfuir.

Conclusion :
Egalité 1-0
Ce fut été un autre scénario et c'était la table-rase pour Jean-Michel. Avoir un prêtre guerrier et ne pas pouvoir utiliser côte à côte était vraiment frustrant, j'aurai sûrement mis un tour de moins à nettoyer la zone autour de Ivo si j'avais pû l'utiliser.
De plus, Ivo est une plaie, jamais fatigué, je n'ai jamais pû utiliser loups de l'est sur lui. Le seul tour où j'aurai pû le faire, sans qu'il sacrifie de guerriers, je n'ai pas eu de dé rare et même en montant mon armure à 6, sur 5D6 s'il faisait 6, j'aurai perdu mon pari.
Vraiment dommage cette fin, 5*5 dés d'attaque, 0 blessures.
Mon plan de bataille était plutôt bon et a bien marché (hormis les jets de dés finaux), ma seule erreur a été d'activer mon prêtre pour une charge avant d'utiliser nous sommes à vos ordres sur mes guerriers laissant mon prêtre sans figurines à sacrifier.


Vu que c'est la première fois que je fais ça, tout retour constructif est le bienvenu.
avatar
Cypher

Messages : 106
Date d'inscription : 06/11/2015
Age : 23
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un païen à Ballainvilliers (2016)

Message  Michel 91 le Mar 29 Nov - 8:17

1-1: c’est Marco qui a eu chaud á l’arrière train! Razz
Ivo Taillefer á pied...pffuit!! et pourquoi Ben-Hur en trottinette?! Rolling Eyes


Dernière édition par Michel 91 le Mar 29 Nov - 10:55, édité 2 fois
avatar
Michel 91

Messages : 2851
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Essone (91)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un païen à Ballainvilliers (2016)

Message  Jppbill le Mar 29 Nov - 10:12

Pas mal le Compte rendu. On vois que tu prends des notes.

Au fait, si tu veux m'affronter, je suis dispo la première semaine des vacances de noël, un soir en magasin ou le vendredi au KB.

_________________
Mon blog
avatar
Jppbill

Messages : 499
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 39
Localisation : Noisy le grand / KB

Voir le profil de l'utilisateur http://Bafjpp.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un païen à Ballainvilliers (2016)

Message  Cypher le Mar 29 Nov - 10:55

Michel 91 a écrit:1-1: c’est Marco qui a eu chaud à l’arrière train! Razz
1-0, il faut avoir 2 points ou plus d'avance sur son adversaire pour gagner. Vu le contexte, je dirai plus qu'il a fait preuve de sang-froid.

2ème partie : Le dernier carré contre Yan de Neve et ses irlandais

Brian Boru
2 Cudraiths
6 Gardes
4 pts de guerriers (10-10-6-6)

Le scénario a été modifié pour que les décors soient intégralement à moins de C des petits bords. Depuis la LEM 2016, j'ai un compte à régler avec la faction irlandaise et ce scénario me semble parfait pour celà.
Avec les rus paiens, entre peur des ténèbres, le long hiver, gelés, vents glacés et les ours noirs, je pense pouvoir tenir 10 tours. Cependant je ne peux pas utiliser de terrains, tout terrain accidenté avantagerait plus mon adversaire et les maisons à C ou moins des bords de tables peuvent être occupées dès le tour 1 par l'attaquant.
Sachant que Brian lui enlève de la fatigue gratuitement, il me faudrait un commando de levées pour l'éliminer.
Du coup, je décide de tenter un coup de poker et mise 9 tours, ça me fera toujours 1 tour de moins à tenir. Yan retourne alors son papier :

10 tours

Catastrophe, me voilà attaquant avec 9 tours pour la table-rase.


Mise en place :
Yan prend un terrain rocailleux (aka cercle de pierres) et une forêt. La forêt sur ma gauche, le cercle sur ma droite tout d'eux à moins de C des petits bords.


Déploiement :
2*10 guerriers à l'orée de la forêt.
Le reste de la bande se regroupe autour de Brian près du cercle de pierre.
Le plan de bataille sera simple cette fois aussi.
1) J'extermine le gros noyau irlandais pour lui réduire ses dés SAGA
2) Je fais le marathon "terrain rocailleux-forêt" en un temps record tout en faisant revenir mes pertes près de la forêt.
3) Je rase les derniers irlandais.


Tour 1 des Païens :
De chaque côté du cercle de pierre arrivent 11 guerriers et un de mes seigneurs.
Le seigneur côté sud car Brian en est plus proche, le prêtre côté nord car il y a plus de monde à taper.
Au milieu des grands bords je fais rentrer de part et d'autre mes levées et mes guerriers restant des fois que l'irlandais décide lui aussi de participer au marathon "terrain rocailleux-forêt".
Activation gratuite du seigneur et nous sommes à vos ordres pour me rapprocher de mon objectif : Brian.

Tour 1 des irlandais :
Tout les irlandais accourant vers les terrains pour s'y réfugier. La fatigue les ralentit, le groupe de guerriers près de Brian n'a pas pu entrer dans le cercle de pierre.

Tour 2 des Païens :
J'ai les bons dés : Bras armé de Dieu, le seigneur et mes 11 guerriers pulvérisent les 6 guerriers irlandais. 1 fatigue pour chaque Cudraiths, les gardes, les 6 autres guerriers et Brian.
Le prêtre charge à son tour les guerriers.
Puis étendues sans fin me règle le problème des Cudraiths, amoindri les guerriers et gardes.
Le prêtre retourne au combat contre les gardes.


A ce moment, Yan me tend la main, prêt à abandonner. Même si je voulais la victoire, ça me semblait trop facile, il restait 20 guerriers. Je le convaincs de continuer pour voir ce qu'il advient. Il accepte la partie reprend.

Tour 2 des Irlandais :
Repos pour éviter plus de pertes avec étendues sans fin, le reste des dés ont été mis en réserve sur des capacités défensives.

Tour 3 des Païens :
Attaques répétées contre irlandais, quelques pertes mais pas assez pour finir à temps. Brian survit avec sa résistance  Evil or Very Mad

Tour 3 des Irlandais :
Repos pour éviter plus de pertes avec étendues sans fin, le reste des dés ont été mis en réserve sur des capacités défensives.

Tour 4 des Païens :
Attaques répétées contre irlandais, le prêtre part tuer Brian avant de ramener les guerriers et meurt avec 4 touches automatiques d'une capacité. Même stupidité que dans la 1ère partie, cependant Brian meurt malgré sa résistance  Evil or Very Mad

Tour 4 des Irlandais :
Repos pour éviter plus de pertes avec étendues sans fin, le reste des dés a été mis en réserve sur des capacités défensives.
Les figurines en milieu de tables se rapprochent des 20 irlandais dans la forêt.

Tour 5 des Païens :
Arrivée des renforts depuis le bord de table adjacent à la forêt.
Les derniers irlandais meurent dans le cercle de pierre.
Un pack de guerrier et le seigneur rus commencent le marathon.
4 tours restants et il y a 20 irlandais à l'autre bout de la table à aller chercher, tout de suite, je suis beaucoup moins confiant.

Tour 5 des Irlandais :
Yan n'a plus que 2 unités désormais, avec ses dés qu'il met en défense.

Tour 6 et 7 :
Le marathon continue tandis que les unités du centre et celles derrière la forêt engage le combat.
Mauvais jet de défense des irlandais, je me rapproche de la victoire.
Yan utilise au mieux son plateau pour m'empêcher autant que possible de lui faire des pertes.

Tour 8 des païens :
1 seul symbôle fréquent, 0 dé rare.
J'engage un maximum de charges, même les levées y participent, le but étant d'empiler de la fatigue sur les derniers irlandais mais je ne lui fait rien avec ses compétence, il reste trop d'irlandais.

Tour 8 des irlandais :
Il reste 3 irlandais à 2 fatigues et 5 irlandais à 3 fatigues.
Yan repose son unité de 5 et met un dés en défense.

Tour 9 des païens :
Une unité de 9 guerriers entre par le bord de table et va contacter les 3 irlandais en tuant 2.
Mon unité de 4 guerriers charge les 5 sans en tuer un seul.
Mon seigneur avance.
Il me reste mes 2 dés sur étendues sans fin, il a 1 guerrier à 3 fatigues et le groupe de 5 avec 4 fatigues. Je n'ai plus d'autres dés sur mon plateau, je commence à paniquer, je ne vais quand même pas perdre à une figurine prêt ?
Je panique encore plus. Juste avant d'abandonner, je me souviens que je n'ai pas utilisé détermination ce tour-ci. je suis à la limite de la charge, je charge, nous ne résolvons pas l'attaque et passons directement à étendues sans fin qui élimine les derniers irlandais.

Conclusion :
Victoire !!!
Sauvé par ma dernière activation, ça relève du miracle, quelques centimètres de plus et je ne pouvais pas charger.
Beaucoup trop tendue à mon goût comme partie.
Entre un coup de poker raté, un Brian trop résistant et un prêtre kamikaze, j'ai vraiment failli perdre cette partie.
Du coup, je me suis vengé des irlandais et ai réussit à battre l'un des compétiteurs favori du tournoi.
Mentalement, ça m'a bien aidé pour la suite du tournoi.
avatar
Cypher

Messages : 106
Date d'inscription : 06/11/2015
Age : 23
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un païen à Ballainvilliers (2016)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum