Massacre à Olaftown ...

Aller en bas

Massacre à Olaftown ...

Message  Olaf le Ven 27 Nov - 2:00

Le Band of Brothers présente


Massacre à Olaftown


Partie I


Sur un commentaire de Claude alias Le Glaude



Aujourd'hui, nous avons fait deux parties de Dead Men's Hand. Une bonne rigolade, une belle table, dont je vais vous faire profiter. Petit plus que j'adore, des civils qui vont essayer, avec succès, de passer entre les balles.

Situation de départ : je joue les citoyens et Cricri les Outlaw. Quelques photos de la table.



Pour commencer, photo d'un joueur de violon… au violon. Un peu logique non ?



Le médecin qui sort de chez lui.
- Belle journée. Je pense que je vais aller à la pêche.
- Bonne idée. Il ne se passe jamais rien de toute façon.



Un journaliste qui interroge des passants.
- Vous êtes au courant ? Les Outlaw ont tué le mari de Betty, et elle est bien décidée à se venger.
- Non, mais il y a un coyote écrasé au bout de la rue, si vous voulez faire un article.



Le patron du saloon.
- On m'a livré deux tonneaux de whisky, il était temps. Marre de pisser dans du jus de cactus fermenté pour me faire du pognon.



L'équipe des citoyens, mon équipe. Avec les trois nœuds blancs, mon boss. A sa droite, Abe, mon second. Les quatre citoyens. Et en jupe courte et bottines rouges, à droite, une invitée surprise.



L'équipe des Outlaw. Au centre le boss. De belles tronches de tueurs.



Début du scénario. Les Outlaw sont sur les toits (car oui, les Outlaw passent leur journée sur les toits, comme tout le monde le sait) tandis que leur boss est au fond de la table (pas visible). Betty entre en ville, ses potes éparpillés un peu partout. Mon objectif : flinguer le boss adverse. Son objectif : tenir un certain nombre de tours (en somme, rester en vie).



A l'autre bout de la ville, le boss adverse qui se planque derrière une maison.
- Je ne voulais pas tuer ton mari Betty. Il voulait me voler les vaches que je lui ai volées la semaine dernière. C'est de la légitime défense !
- Sort de là Josh, que je te plombe ta petite gueule !



Un des outlaws saute du toit et se planque. Les civils s'attroupent autour de lui. Le journaliste l'interroge. La photo est pourrie, l'appareil a fait le point sur le tonneau de whisky au second plan. J'aurais fait pareil à sa place, mais ça n'illustre pas vraiment mon histoire.





Betty, derrière sa caisse se fait flinguer. Mais sa cousine, Pamela Zalando (à cause de ses bottines qu'elles sont trop mimi… OUAAAAAHHH) apparaît pour la venger. En fait une carte qui me donne un nouveau perso si je me fait dégommer quelqu'un.



Abe, qui est le pote de Betty, accoure comme un fou, bien décidé à la venger. Faut dire qu'il en pinçait un peu pour la petite !



Le blondinet, du groupe des Outlaw, descend de son toit, tire sur Abe et le rate comme une belle grosse merde. Toi, mon petit blondinet, tu va te faire plomber aussi.





Hahaaaa !!! Te voilà, rascal !!! Et pan, une balle dans son épaule. Ouille, c'est moi qui vais me faire plomber je crois le prochain tour.



Ca pue du boudin là ! Le Outlaw à droite qui se fait questionner par le journaliste. Pour une fois qu'il se passe un truc dans ce patelin. Marre des faire des articles sur des coyotes écrasés (version contemporaine des articles sur les chiens écrasés). Derrière lui, Abe qui est près à le mettre en joue. Au fond, derrière les caisses, un de mes gars. Au coin du bar, le boss adverse que je dois dessouder (on ne le voit pas, il est derrière la maison). Et sur le toit, à gauche, un Outlaw qui va tirer sur Abe.



Et là, le boss des Outlaw qui prend une vieille prostituée en otage pour pas se faire flinguer. J'ai un test de cran à passer et un -2 si je lui tire dessus. C'est lâche mon petit Cricri… mais efficace !



Hahaaaa !!! J'ai gagné l'initiative avec mon citoyen pour flinguer le blondinet… sauf qu'il a son revolver qui s'enraye. Quand ça veux pas…



Duel entre miss Zalando et un Outlaw sur le toit. Deux bangs et 60 cartouches cramés chacun. Le médecin se frotte les mains. Les affaires reprennent, je vais vider mon stock de pansements.



Le Blondinet, loin de tirer sur mon citoyen (qui a eu chaud là), entre dans la maison et tire sur un autre de mes citoyens… et le rate. "Dieu est avec moi" se dit mon citoyen, qui prend son fusil et lui met un gros coup de crosse dans la gueule. 11 à 2 au corps à corps. Le blondinet est par terre, une soixantaine de ses dents éparpillées sur le sol.



Abe s’approche de l'Outlaw et lui tire dessus, mettant en fuite les citoyens et mon journaliste.
- Il y a un peu trop d'action dans le coin là !!!
C'est le seul résultat puisque Abe le rate encore une fois. Quelle bande de bras cassé !



Le Outlaw se retourne et tire. 20 ! Merde, il m'a buté Abe, sa cervelle éparpillée sur le tonneau de whisky, qui n'est plus consommable du coup. Va falloir continuer à pisser dans du jus de cactus.



Au bout de la 176 cartouche, miss Zalando arrive quand même à flingue ce petit salopard.
- Ch'uis trop contente. Je vais m'acheter de nouvelles bottines pour fêter ça !



Le boss des Outlaw recule, couvert par la prostituée. Un de mes citoyens arrive, près à tirer. Mais tétanisé par la peur de toucher la prostituée (qu'il connaît bien… héhééé), il ne fait rien. T'as eu chaud mon vieux.

Le scénario s'arrête là, le boss des Outlaw ayant réussi à sauver sa petite gueule. Mais je suis bien décidé à me venger !!!



T'as eu chaud ma belle ! Mon petit cowboy ne voulait pas te faire un nouveau trou (pourri comme gag quand-même).

_________________
Christian alias Olaf le Normand

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose!"

http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/
avatar
Olaf

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2012
Localisation : Strasbourg-Band of Brothers

Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Olaf le Ven 27 Nov - 2:09

Le Band of Brothers présente


Massacre à Olaftown


Partie II


Sur un commentaire de Claude alias Le Glaude





Nouveau scénario. Depuis le matin, une ligne de chemin de fer a été construite. Ca va à une vitesse dans l'Ouest sauvage !!!

Sympa le train ! Cricri l'a trouvé au rayon jouet d'un magasin dont je tairais le nom… tant que je n'aurais pas touché le chèque que je leur réclame pour leur faire de la pub !



Le chef de gare discute avec monsieur le maire. A sa gauche, le conducteur du train monte dans sa loco, une pelle dans sa main droite. On remarquera qu'il a également une bouteille de whisky dans la main gauche. Mais comme il n'y a pas de volant dans une loco, tout devrait aller pour le mieux !



C'est calme… c'est calme… c'est trop calme.



Le journaliste questionne un passant pour écrire une édition spéciale sur les évènements du matin, pour son canard local, le Centerville and National Novels, aussi appelé CNN. Pour la petite histoire, on a retrouvé le joueur de violon au violon. On l'avait oublié le matin dans sa cellule quand on a rangé les figurines !



Deux paisibles citadins descendent du wagon pour se dégourdir les jambes. Un voyageur vérifie l'heure pour savoir combien de temps il a encore à attendre dans ce coin pourri avant que le train ne reparte enfin.



Et là ça commence. Mon objectif : ramener un message jusqu'au train. Son objectif : flinguer Betty, qui a ressuscité (ça arrive tout le temps dans le monde merveilleux de la figurine). Mon messager se pointe. Au fond, le train. Entre les deux, le boss adverse qui doit le flinguer. Ca commence super pour moi !!!



Bam… Bam… Bam… Il n'a pas fait deux pas qu'il se fait déjà tirer dessus. Ca pu du boudin encore une fois. Mais je le couvre sur ma gauche.



Je ramène du monde de ma droite pour couvrir mon messager. Les Outlaw sont encore une fois sur les toits. C'est quoi cette manie débile de passer la journée sur les toits !!! Le boss se planque derrière la prison. Faut dire que j'ai 9 figurines et lui 6.



Trois Outlaw sur ma gauche. Mon petit citoyen les retient tant bien que mal. Il a déjà deux bangs.



Miss Zalando, qui a pris du galon puisqu'elle est le second de ma bande de filles (4 filles sur 9), se pointe.



Et Bang. Zigouillé mon citoyen.



Je ramène du monde pour couvrir mon messager. Une winchester sous le porche de la prison, un shotgun manié par une gamine, une autre winchester en bas (de dos) et un second shotgun à droite (avec son bang). Les Outlaw sont autour du bureau du sheriff, le boss des Outlaw étant retranché dans la prison. Il chie un peu dans son froc, on est plus nombreux.



Mon messager longe le mur à droite. Au fond, miss Zalando couvre ses gars. Mon boss est derrière les maisons, à droite. Pas envie de la perdre encore une fois.



Le boss des Outlaw, retranché dans la prison avec deux bangs. Le joueur de violon le supplie de le faire sortir ! T'es bien où t'es mon gars.



Mon boss se pointe enfin. Quant à mon messager, il s'est fait flinguer. Heureusement qu'un autre de mes gars (avec la winchester, au second plan) a repris le message.
- On cours jusqu'au train… VIIIIITE !!!



Mon messager court jusqu'au train.
- Poussez-vous s'il vous plait, il faut absolument que je monte. J'ai un message urgent à envoyer.
- Mais, monsieur… ce ne sont pas des manières.
Mon boss arrive pour discuter avec ses paisibles voyageurs.
- BARREZ-VOUS BANDE DE CONNARD OU JE VOUS FARCIS DE PLOMB ! FAUT QU'ON SE CASSE DE CE PATELIN DE MEEEEERDE !!!

Tous les voyageurs remontent donc, mettant fin au scénario. J'ai gagnéééé… oh yeeeeeh.



Photos des pertes. Il m'a buté quatre citoyens, moi pas un seul Outlaw. Fallait vraiment qu'on se casse de ce patelin, trop de coyotes écrasés selon la presse locale.

On a passé une excellente journée. T'as encore deux bâtiments 4Ground à monter Cricri, mais je kif trop grâve le train.

On a quand même fini par faire sortir le joueur de violon du violon, puisque personne ne savait ce qu'il y foutait. A mon avis, il a pris le prochain train lui aussi !

_________________
Christian alias Olaf le Normand

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose!"

http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/
avatar
Olaf

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2012
Localisation : Strasbourg-Band of Brothers

Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  hobby shop le Ven 27 Nov - 21:43

Excellent!

J'ai bien ri en lisant les commentaires!

Bravo à vous!
avatar
hobby shop

Messages : 622
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 37
Localisation : grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://mobile.hobbyshop.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Balian le Sam 28 Nov - 1:35

Une bonne partie délire comme on aime, c'est tout le sel de DMH je trouve Smile

_________________
"Buvons un verre, buvons en deux, à la santé des amoureux...
A la santé des amoureux...
Et merde à la reine d'Angleterre qui nous a déclaré la guerre !"

Charles Boquet
avatar
Balian

Messages : 1045
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : Calvados

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  korre le Sam 28 Nov - 5:49

Rapport très sympathique ! Very Happy

_________________
Rapports de combat
avatar
korre

Messages : 588
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Le Korrigan le Sam 28 Nov - 11:34

Excellent compte rendu, j'ai bien ri aussi Very Happy

Vive le western spaghetti Spätzles cheers
avatar
Le Korrigan

Messages : 714
Date d'inscription : 11/03/2013
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Sa sainteté Petit Grégory le Sam 28 Nov - 11:43

Le Korrigan a écrit:Excellent compte rendu, j'ai bien ri aussi Very Happy

Vive le western spaghetti Spätzles cheers
Les Spätzle malheureux ! Ne déconne pas avec ça ! Le maître de ces lieux m'avait justement repris sur la prononciation que je faisais de ce met délicat... Very Happy Alors l'orthographe ne souffre aucune erreur, tu veux être tricard dans toute la Teutonie ou quoi ?? affraid

_________________
Love your haters, they're your biggest fans !

Hated by assholes !

Craig par contumace...ami des bègues.

Urbi et orbi.

"Ami du Studio Tomahawk" !
avatar
Sa sainteté Petit Grégory

Messages : 1641
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Hell'sass

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Le Korrigan le Sam 28 Nov - 12:14

Petit Grégory a écrit:
Le Korrigan a écrit:Excellent compte rendu, j'ai bien ri aussi Very Happy

Vive le western spaghetti Spätzles cheers
Les Spätzle malheureux ! Ne déconne pas avec ça ! Le maître de ces lieux m'avait justement repris sur la prononciation que je faisais de ce met délicat... Very Happy Alors l'orthographe ne souffre aucune erreur, tu veux être tricard dans toute la Teutonie ou quoi ?? affraid

Merci pour la correction Very Happy

Je suis sûr qu'il ne m'en voudra pas, j'aurais pu écrire "Vive le western pâtes alimentaires alsaciennes" mais je n'ai pas envie de me faire bannir du forum Razz

Bon bref, Vive le western Spätzle !!! cheers
avatar
Le Korrigan

Messages : 714
Date d'inscription : 11/03/2013
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Olaf le Mer 2 Déc - 3:50

Merci pour vos commentaires. D'autres aventures attendent les habitants d'Olaftown ... A bientôt donc dans le cadre de ce nouveau cycle du ...  "western Spätzle".  Wink

_________________
Christian alias Olaf le Normand

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose!"

http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/
avatar
Olaf

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2012
Localisation : Strasbourg-Band of Brothers

Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/

Revenir en haut Aller en bas

Et pour quelques bottines de plus !

Message  Olaf le Mer 9 Déc - 1:50


Et pour quelques bottines de plus !

Récit et photos de Le Glaude du Band of Brothers



Le Glaude a écrit:Dans nos précédentes aventures, nous avons laissé Betty partir en train vers l'ouest, Josh le boss des Outlaws seul maître de Olaftown, et Pamela Zalando trop contente d'avoir tué un Outlaw après 176 cartouches.

C'est la fin de nos aventures ???

NOOOOOON !!!

Car Josh est bien décidé à montrer qu'il est le vrai, mais vraiment le vrai de vrai, chef de Olaftown.

Petit tour d'horizon de la ville.



La gare est toujours là. C'est bien, ils ne l'ont pas démontée. Car la ville c'est agrandie depuis.



Rhoooo… le beau bâtiment tout neuf. C'est celle du maire, bien évidement (nous sommes en Amérique après tout, pays où on aime montrer qu'on a la plus grosse).



Le patron du saloon, avec deux nouveaux tonneaux de Whiskey livrés ce matin, et son premier client.



Monsieur le docteur, qui se demande s'il va vraiment aller à la pèche, vu que la dernière fois il y a eu du barouf dans le patelin.



Le chef de gare, qui encaisse les tickets.



Tient… la vieille pute de la dernière fois. On dirait qu'elle breafe une nouvelle.
- Le truc, c'est de ne pas te faire prendre en otage. Ca ramène plus de clients, c'est vrai, mais faut arriver à passer entre les balles avant.



Le conducteur de la loco, qui vient refaire le plein de… Et le journaliste.
- J'ai jamais vendu autant de numéros qu'après la fusillade de la dernière fois. Mais je vais parler de quoi maintenant ? Et si je faisais un article sur les trains qui arrivent à l'heure ?



Le joueur de violon, qui est revenu dans la ville, et le sheriff devant son bureau.
- La tête de ce joueur de violon me dit quelque chose. Où je l'ai vu déjà ?



Et enfin, le même promeneur nonchalant. Pour l'instant, c'est encore calme.



Et là, ma bande. Pamela Zalando et quatre citoyens dévoués à sa cause (qui consiste à changer de bottines tous les matins quand même). Deux revolver et deux winchesters.



Josh, le bad guy de l'histoire, et quatre de ses truands, tous armés de révolvers.

Reprenons donc l'histoire où nous l'avons laissé.

Miss Zalando s'est promis d'acheter de nouvelles bottines pour fêter son premier Outlaw flingué. Elle va donc envoyer sa commande de bottines, ainsi que l'argent qui va lui permettre de régler la facture. Mais Josh, par un plan machiavélique, est bien décider à contrecarrer ce projet.

L'objectif des Outlaw est de sortir le butin de la table de jeu, butin que porte… un citoyen. Pas de bol Olaf. Il lui faudra donc flinguer le porteur du butin, le ramasser, et le sortir de la table.

Quant à Pamela, son objectif est de faire traverser un message, la commande de bottines, jusqu'à l'autre côté de la table. Et le porteur du message est ???



Voilà le veinard. Un citoyen lambda, sans arme, qui va passer la partie à éviter les balles. Autant vous dire qu'il ne fait pas des envieux !!!



Les citoyens sont à un bout de la ville. Le porteur du butin (second sur la photo, avec le marqueur tête de mort) et le messager (troisième sur la photo), encadrés par deux honnêtes citoyens.



Deux Outlaws sont postés à l'entrée de la ville.



Deux autres à l'autre bout de la ville, de l'autre côté de la voie de chemin de fer (rhooo le traquenard qu'on voit pas à 100 miles à la ronde).



Pamela Zalando avec un citoyen sur le toit du Marshal's office, et le boss des Outlaws sur le toit de monsieur le maire (qui a de drôles de fréquentations quand même). Ca, c'est pour ceux qui avaient peur qu'il n'y ai personne sur les toits. Une habitude bien ancrée dans les traditions de Olaftown à présent.

Mais faisons parler la poudre à présent.



Je fais avancer mon messager et mon porteur de butin à droite du Marshal's office, couvert au niveau du train par un autre citoyen. Les deux Outlaws pointent le bout de leur nez en grimpant sur le train. Les paisibles PNJ ne se doutent pas encore de l'enfer qui va embraser leur petite ville.



Le duel de pistolets commence sur les toits. BAM… BAM… BAM… Pas beaucoup de dégâts, mais Josh semble avoir un problème de revolver.



Le blondinet et le second Outlaw (appelons le Billy) se pointent derrière le Marshal's Office, où mon autre citoyen essaie de les retenir par un duel au revolver. Billy semble lui aussi avoir un problème de revolver. Ca s'annonce bien pour moi !

Mais nous sommes à Dead Men's End. Et tout peux basculer en un instant !!!



Je ramène mon monde vers le train, pour couvrir mes p'tits gars. Vous l'aurez compris, mon but est de traverser la table en longeant la ligne de chemin de fer. Bim, une balle dans le bras du citoyen.
- Pamela, ils m'ont eu les salauds.
- Tu crois pas qu'il y a plus important que tes petits problèmes égoïstes. Pense un peu à mes bottines !!!



Je me pointe vers la gare, et là… tataaaaa ! P'tain les Outlaws. Ca pète dans tous les sens. Le premier Outlaw saute du wagon de charbon et vide son chargeur, le second étant dans le wagon de marchandises et tire entre les lattes. Un de mes citoyens se fait surprendre au milieu de la rue, le messager est sous le porche de la maison du fond, tandis que le porteur du butin est sous le porche, à droite (avec le marqueur tête de mort). Vous vous demandez sans doute quelle combinaison savante m'a amené à rapprocher autant mon porteur de butin ? En fait j'ai oublié qu'il avait ça… Lol ! Je vais faire comment pour le sortir de ce pétrin maintenant ?

Le journaliste déchire rageusement les pages de son calepin sur lesquels il avait écrit son ébauche d'article sur les trains.
- Génial, ça recommence. Je vais exploser les ventes de mon numéro de demain !!!



Ben ça a pas manqué. Je me suis fait flinguer mon porteur de butin. Il n'y a plus qu'à ramasser le pognon et courir jusqu'à la sortie pour les Outlaw. Mais que je suis con… mais que je suis con… mais que je suis con…



Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Mon messager court comme un taré (avec la carte qui donne une quatrième action, qui est un mouvement, d'où les quatre pas)… zoum… en soulevant un nuage de poussière. Il ne l'a pas vu venir le Outlaw celle-là.
- J'y suis presque… j'y suis presque… j'y suis presque… p'tain je vais sauver ma peau !!!



Pendant ce temps là, le firefight continue de plus belle dans mainstreet. Mon citoyen a sauté du toit (deux bangs à présent) tandis que le second a traversé le Marshal's Office pour se trouver nez à nez avec le blondinet. Rhaaaa… la tension est à son comble !!!



Mais Josh n'a pas dit son dernier mot. Il court jusqu'à l'autre bout du toit et…limite de portée de son pistolet… BAM BAM ! Une balle dans le chapeau du messager (ouf), une autre balle dans l'épaule de mon messager (ouille). Un bang pour mon gars. Il n'aura pas réussi à éviter les balles.



L'autre Outlaw se rapproche et PAN ! Très bon résultat. Un second bang et un test de cran… que je plante. Mon messager est couic (il n'avait que trois de blessure). Ca pu du boudin pour miss Zalando, qui a peur pour ses bottines.



Va falloir que je récupère tout ça. J'avance mon citoyen entre le blondinet et Billy en espérant en flinguer au moins un des deux (eux aussi ont trois de blessure). Alors Billy (qui est au fond de la photo), qui a traversé la rue pour tenter d'intercepter le messager, se retourne et… meeeeerde… encore enrayé ce p'tain de flingue. Il a eu chaud mon citoyen, parce que tout le monde est à moins de 10cm !!!



Pamela accourt comme une folle et… c'est pas vraiiiiis… moi aussi j'enraye mon pistolet. L'Ouest est sauvage, mais terriblement débile aussi par moment. En tout cas dans Dead Men's Hand. Le marqueur tête de mort au fond, c'est le message qui est tombé. Le butin étant la tête de mort sous le porche à gauche.



La mêlée devient générale. Le Outlaw met une balle dans miss Zalando (t'as pas réussi à la flinguer… tralalaaaa) et ramasse le butin. Et tout ça pour se faire flinguer à son tour par je sais plus qui. Les balles fusent de partout, impossible de suivre. Si ça se trouve, il s'est cassé une côte en se baissant pour ramasser le butin, côte qui lui a percé une artère, et il est mort d'une hémorragie en moins de deux secondes. Tu peux mourir en héro, et des fois t'as des morts bêtes…

Tout est à recommencer.



Et pendant ce temps là, du côté de la maison de monsieur de maire. Billy répare son pistolet et tire… clac… il nous refait un 1 ! C'est le troisième 1 qu'il nous fait en quatre tours, on était mort de rire. Billy regarde la crosse de son revolver.
- Made in China ! C'EST QUOI CE MATERIEL DE MERDE !!! Les Chinetoques sont bons pour les blanchisseries, mais alors pour les produits manufacturés !!!



Rien n'est perdu ! Un second citoyen fonce pour récupérer le message, soulevant encore une fois un nuage de poussière.
- Court Forrest, court !!!



Josh saute la barrière et PAN ! Forrest, qui avait déjà deux bangs (ils ne sont pas sur la photo précédente parce qu'il courait plus vite que le son), s'en prend un troisième. Encore un bang et il est couic lui aussi. Fin de tour, le stress est à son comble. J'avais déjà fait pipi dans ma culotte tellement j'ai ri, je chie dans mon froc à présent, tellement j'ai peur. C'est un vrai nid de microbes mon pantalon maintenant !



Le Outlaw gagne l'initiative, active son boss et… clac. Le revolver s'enraye ! De rage il jette son revolver contre le mur et se promet de ne plus acheter que du matériel américain. Mon p'tit gars bouge, ramasse le message et sort de la table de jeu.

L'objectif des citoyens est rempli… mais c'était à un poil de cul près. C'était tendu comme un slip encore une fois. Il y a des parties de Dead Men's Hand qui sont bouclés en 20 minutes, celle-ci nous a tenu en halène 3 heures, et j'espère vous aussi (en halène, pas trois heures !).



Photo des macchabées. Deux citoyens et un Outlaw. Sur les huit personnages qui restaient encore en vie, cinq étaient à une blessure de la mort. C'est vous dire la violence des duels.



Folle de joie, Pamela Zalando fait exploser sa joie comme seuls ils savent le faire dans l'Ouest : en traversant la rue principale en trombe, tout en vidant son chargeur au hasard (tuant au passage un coyote qui fera l'objet d'un prochain article de CNN). Tout le monde est content :
- Pamela Zalando a passé sa commande de bottines.
- Le journaliste a un nouvel article à vendre.
- Le patron du saloon a sauvé son whisky.
- Le médecin a à nouveau vidé son stock de pansements (mais n'a toujours pas de poisson à bouffer).
- Le joueur de violon a réussi à arriver à l'autre bout de la ville sans se faire arrêter.

Tout le monde est content ???

Noooooon !!!

Je crois que Josh…

TO BE CONTINUED

_________________
Christian alias Olaf le Normand

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose!"

http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/
avatar
Olaf

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2012
Localisation : Strasbourg-Band of Brothers

Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Shunkaha le Lun 14 Déc - 18:42

J'adore tes comptes rendus Olaf. Ça me plonge directement dans l'action. J'attends la suite avec impatience Smile
avatar
Shunkaha

Messages : 57
Date d'inscription : 18/05/2015
Localisation : Around the World

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Lorindel le Mar 15 Déc - 8:27

excellent !!! j'attend la suite des aventures avec impatience !!!!!!
avatar
Lorindel

Messages : 126
Date d'inscription : 26/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Balian le Mar 15 Déc - 8:50

Chouette...les cavaliers on dirait des conversions black scorpion non ?

_________________
"Buvons un verre, buvons en deux, à la santé des amoureux...
A la santé des amoureux...
Et merde à la reine d'Angleterre qui nous a déclaré la guerre !"

Charles Boquet
avatar
Balian

Messages : 1045
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : Calvados

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Olaf le Mer 16 Déc - 21:20

La première est une Black Scorpion et les trois autres des Foundry.

_________________
Christian alias Olaf le Normand

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose!"

http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/
avatar
Olaf

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2012
Localisation : Strasbourg-Band of Brothers

Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Olaf le Dim 20 Déc - 22:42

Le retour de la vengeance !

Récit et photos de Le Glaude du Band of Brothers




Le Glaude a écrit:La vie d'Olaftown est décidemment pleine de rebondissements, de suspense, d'action et de violence. On pensait que le climat était apaisé depuis le dernier épisode, que la vie allait reprendre son petit train… il n'en est rien. Et l'épisode de ce jour va vous le prouver… TATAAAAA !!!



Photo d'ensemble de la ville. Des arbres ont poussés depuis. Classe non ? Il parait que c'est depuis que le tenancier du saloon a changé de fournisseur de whisky. Il serait tellement frelaté que les consommateurs sont pris d'une irrésistible envie de pisser, irrigant par la même occasion la parcelle de désert où est installé Olaftown !



Voilà justement le responsable. Le tonneau a pris de l'embonpoint en effet, installé à l'arrière du saloon et relié directement à la tireuse à whisky. Le chauffeur de la loco vient se ravitailler, directement à la source.



Des sanitaires ont également été installés.
- Ca fait une demi heure que les chiottes sont occupées. Je vais finir par couler mon bronze contre la porte.
En plus de faire pisser, on dirait que le whisky a d'autres effets gastriques non négligeables.



Le journaliste et monsieur le maire.



L'autre notable de la ville, le marshal. Il a recruté deux adjoints à présent. La ville s'agrandit.





De paisibles citoyens d'Olaftown.



Et notre vagabond. C'est calme… très calme… mais ça va rapidement s'animer !

Reprenons l'histoire où nous l'avons laissée.

Miss Zalando a été livrée de nouvelles bottines, un modèle venu directement de Paris. Mais ce n'est pas la seule surprise qu'elle a eue. Elle a également reçu une lettre de Betty. Cette dernière y exprime sa nostalgie de Olaftown et son prochain retour. Les retrouvailles seront émouvantes, mais les cris ne seront pas que de joie. Car Olaftown est fermement tenue par les Outlaws… RE-TATAAAA !!!



La bande de citoyens. Betty est à droite, miss Zalando à ses côtés, et quatre citoyens (un revolver, deux winchesters et un shotgun).



Josh the Outlaw et ses quatre comparses. Trois revolvers encore une fois. Il n'est pas très winchester et shotgun.

Objectifs des Outlaws, flinguer Betty. Logique. Objectif des Citoyens, rester en vie. Logique encore une fois. En fait, il leur faut tenir un certain temps, le jeu s'arrêtant lorsque les citoyens obtiennent 13 avec un D10. On peut y arriver dans Dead Men's Hand !



Pamela Zalando à un bout de la ville, avec trois citoyens de sa bande.



Betty entre par un autre bout de la ville, son ami Abe (qui en pince un peu pour elle je le rappelle) à ses côtés. Il est pas mort deux épisodes avant ??? Il y a de la magie indienne derrière tout ça… Mmhhhhh !!!



Mais ils sont attendus. Deux Outlaws sont embusqués, près à la recevoir avec du plomb. Et puisque tout se complique de temps à autre (les joueurs de Dead Men's Hand me comprendrons), Billy, en chemise bleue, est rond comme une queue de pelle. Sans doute 2/3 bouteilles de whisky qui ne viennent pas du saloon. Deux actions pour le p'tit jeune.



Josh et le blondinet dans le Marshal's Office. Etrange collusion entre la justice et ceux qu'elle est sensée combattre. Cette ville a quelque chose de pourri !!!

Mais commençons l'action.



Betty est partie vers l'arrière, couvert par Abe qui retient les Outlaws. Le duel est sans merci : un bang contre deux à l'avantage des Outlaws. Même Billy a mis un bang. Comme quoi, bourré, son arme ne s'enraye plus !



Miss Zalando a envoyé deux de ses compagnons sur sa droite, en direction du Marshal's Office. Un coup de winchester dans la porte et… enrayé !



Tandis qu'elle-même est allée rejoindre… AAAHHHH c'est Betty !!! Les deux filles s'embrassent sous le regard du patron du saloon.
- Eh les deux cochonnes. Ca vous dirait pas de faire un spectacle dans mon saloon de temps à autre ? Je paye bien.
Il a de la chance qu'on ne puisse pas flinguer les PNJ !



Josh, alerté par les coups de feu, sort du Marshal's Office, mouvement que j'interrompt sous le porche. Sans couvert, tu va te prendre quelques coups mon petit saligaud.



Un premier citoyen se pointe et bang. Josh se replie dans le Marshal's Office, grillant son activation, mais se prend une balle dans la cuisse au passage. Ca s'annonce bien pour moi on dirait.



Sauf que ! Abe s'est pris une troisième balle dans le buffet, ce qui le rend couic. Mais je suis sournois et j'avais tout prévu, héhééé. L'as me permet d'avoir un nouveau personnage si le premier se fait exploser la cervelle. Et c'est la sœur de Abe, qui n'a pas encore été activé. Te voilà en bien mauvaise posture.



Sauf que ! Billy, avec 3 grammes d'alcool dans chaque œil, franchit la barrière tant bien que mal, avance en titubant et vise totalement au hasard… et tue la sœur de Abe. Moi qui me croyait malin, elle a tenu 10 secondes !!! Donc je résume : bourré comme un Cosaque, Billy fait mouche à tout les coups et a un revolver qui ne s'enraye jamais ! Faut absolument que j'apprenne où il a trouvé ce whisky !!!



Mais je suis vraiment sournois. Et j'ai prévu, une fois Betty entouré de ses fidèles, que mon prochain objectif sera de flinguer Josh. Pamela à gauche, Betty avec le shotgun au centre, deux autres citoyens par la droite, l'étau se resserre.



Le Blondinet est sorti du Marshal's Office par la porte de derrière et a fait le tour, laissant Josh seul. Au fond, le dernier Citoyen, sa winchester déchargée.



Le journaliste interroge Pamela.
- Alors Miss Zalando. Qu'avez-vous à déclarer pour les lecteurs de CNN ?
- Ce sont des bottines très confortables, le cuir est très souple…
- On s'en fout de vos bottines. Je vous parle du règlement de compte de vos deux bandes là !
- Grrrrr  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad 



Josh sort du Marshal's Office (deux bang à présent, j'ai riposté), flingue mon citoyen et retourne à l'intérieur.



Mon shotgun s'avance, près à décharger son arme à travers la porte, mais Olaf interrompt son action. Ouch… ça devient tendu comme un slip !



Le Blondinet sort de sa maison et tire sur mon winchester. 20 !!! La tension est à son comble ! Il a le temps d'entrer dans la maison d'en face. Ca pu du boudin pour ma pomme. Mais j'ai toujours Betty et Pamela.



Je dois mettre Betty en sûreté justement, et décide de me débarrasser du Blondinet, tout en l'éloignant des autres Outlaw (je rappelle que Billy est de l'autre côté de la voie de chemin de fer). NAAAAANNNN !!! Sans effet !



- SORT TA PETITE GUEULE JOSH, QUE JE TE METTE UN DEUXIEME TROU DU CUL AU MILIEU DU FRONT !!!
- VA TE FAIRE FOUTRE, TOI ET TES BOTTINES DE MERDE !!!
Là, ça la met furax la petite. Elle court jusqu'à la fenêtre et BAM ! Un troisième bang et un test de cran, qui foire (4 – 3 bang = 1 au test de cran). Josh s'écroule sur le sol, à un bang de la mort.



Olaf active le Blondinet, qui se dirige vers la fenêtre et… ses yeux… son sourire… ses beaux cheveux… il ne peux plus lui tirer dessus. Je crois bien qu'il est tombé amoureux de mon boss !!! Mon roi lui interdit de lui tirer dessus. TATAAAA !!! Tu t'y attendais pas à celle-là mon petit Olaf !



Olaf active enfin Josh pour flinguer Pamela et… Bim ! Putain de revolver d'importation !!! J'ai sauvé Betty et Pamela le même tour, j'y crois paaaaas !!!! Mais je sens que ça ne va pas durer.



Quand on parle du loup ! Billy et l'autre Outlaw ont franchi la voie de chemin de fer. ARGHHH !!! Je n'ai plus que Betty, Pamela Zalando et un autre Citoyen tandis que les Outlaws sont toujours quatre. Ca pue… ça pue… ça pue…

Fin de tour, on commence le tour quatre. Je lance le D10 et je fais… 10 !!!
- C'est bon Pamela, vous avez gagné.
Josh, avec quatre bang, a juste assez de force jeter l'éponge. Les Citoyens ont gagné de justesse, j'ai eu super chaud.



Les morts : quatre Citoyens, dont trois de ma bande. Et pas un seul Outlaw encore une fois. C'est fragile le Citoyen quand même. Au train où vont les choses, il y aura bientôt plus de Citoyens au cimetière qu'en ville, alors que Olaftown n'a même pas un an d'existence !!!

Tout ce beau monde rentre chez lui. Josh dans son ranch, pour se faire soigner de ses blessures. Betty et Pamela dans leur ranch pour fêter leurs retrouvailles. Par expérience, je sais qu'aucune des deux bandes ne va en rester là…

Pour la petite histoire, la Une du CNN du lendemain ne parlera même pas du duel de ce jour. En lieu et place, il y aura un long article sur les bottines. La rumeur prétendra que le journaliste a eu nuitamment la visite de Pamela Zalando, cette dernière ayant trouvé l'argument convainquant pour faire éditer cet article. Un argument de 9mm de diamètre, collé contre la nuque…

TO BE CONTINUED

_________________
Christian alias Olaf le Normand

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose!"

http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/
avatar
Olaf

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2012
Localisation : Strasbourg-Band of Brothers

Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  korre le Lun 21 Déc - 1:41

Les morts : quatre Citoyens, dont trois de ma bande. Et pas un seul Outlaw encore une fois. C'est fragile le Citoyen quand même. Au train où vont les choses, il y aura bientôt plus de Citoyens au cimetière qu'en ville, alors que Olaftown n'a même pas un an d'existence !!!

C'est marrant, parce que la seule fois où l'on a testé les citoyens au club, on les a trouvé bill ! (1pt pour une fig à 4pv)
scratch
Il faudra que l'on refasse un test pour se faire une idée plus objective.

_________________
Rapports de combat
avatar
korre

Messages : 588
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Olaf le Ven 22 Jan - 0:24

Le bon, la brute et le livreur de bottines.

Récit et photos de Le Glaude du Band of Brothers


Vous pensiez en avoir fini avec cette histoire de bottines, pas du tout. Elle a même rebondit d'une bien étrange et cruelle manière.

Mais commençons par les autochtones de Olaftown.



Quelle vision paisible et bucolique d'un petit coin de l'Ouest sauvaaaaage !



Monsieur le maire discute avec un entrepreneur qui a le projet d'ouvrir un nouveau commerce. C'est pas beau ça ?
- C'est vrai que notre petite ville est très dynamique. C'est quoi déjà votre corps de métier ?
- Je fais dans les pompes funèbres. On raconte partout que votre ville a un fort potentiel depuis quelques temps.
Euh… j'aurais aimé que la ville attire autre chose que les croques morts !



Le docteur :
- J'ai une de ces envies de poissons aujourd'hui ! C'est louche, ça sent le gunfight à plein nez.



Le journaliste interroge le marshal.
- Pour nos lecteurs de CNN. Vous pouvez me dire ce que vous avez contre les joueurs de violons ?
- Rien. Mais vous n'avez pas peur que votre successeur ne fasse un article sur les journalistes crevés sur les bords de la route ?



Le chef de gare qui fait payer l'accès des toilettes à présent. On est en Amérique, tout se monnaye !!!



La société des porteurs de cannes. La ville s'embourgeoise y dirait.



Le patron du saloon qui regarde arriver le train. On dirait qu'ils attendent quelqu'un !



Et bien évidement, notre vagabond.

Mais reprenons l'histoire où nous l'avons laissée.

Comme vous le savez tous, Pamela Zalendo a été livrée de ses bottines toutes neuves deux histoires plus tôt. Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'elle n'était pas la seule à lorgner sur ces bottines. Une autre jeune personne a passée commande de ces mêmes bottines, commande qui n'a jamais été honorée pour cause de rupture de stock. Et comme Pamela ne se prive pas de montrer à tout le monde ses nouvelles bottines, leur existence a été portée à la connaissance de cette autre jeune personne.



Photo de la bande à Pamela. Elle-même en chef, sa cousine avec un shotgun en second, un autre shotgun, trois revolvers et trois winchesters. Tiens… ce ne serait pas le blondinet au second plan ? Il semblerais bien qu'il ait changé de bande pour conter fleurette à betty !



Hey… une nouvelle bande !!! Josh ne s'est pas encore remise de ses anciennes blessures, ce qui laisse le champ libre à de nouveaux affreux. En l'occurrence, les Bandidos de la bande à "El Canelo" (le pitre). El Canelo au premier plan, sa fille de 13 ans à sa droite. Et derrière deux revolvers et deux fusils (dont un vaquero).

Or donc, la fille d’El Canelo a passé commande des bottines à Pamela Zalendo. Déception lorsqu'elle a appris qu'elles n'étaient plus disponibles. Déception qui s'est transformée en rage lorsqu'elle apprit qu'une autre a ses bottines ! Et comme El Canelo ne peut rien refuser à sa fille chérie, il a décidé de discuter avec Pamela Zalendo : un revolver dans chaque main, accompagné de ses portes flingues. Ca risque de faire du bruit.

Au fait, je ne vous avait pas encore dit le nom de la petite. Je vous le donne en mil… Sarenza bien évidemment !!!

But des Bandidos, flinguer Pamela. But des Citoyens, flinguer El Canelo. On ne fait pas dans la dentelle cette fois-ci.



Pamela et Abe sont dans la maison du docteur.



Le reste de la bande à Pamela chez monsieur de maire, qui a enfin compris qui c'est qui commande dans cette ville.



A l'autre bout de la ville entre El Canelo et ses Bandidos, sa fille au fond. Le bandido entre El Canelo et sa fille est le vaquero, qui disparaîtra pour se cacher (règle embuscade du livre).



Le reste des Bandidos chez le Marshal's Office, qui joue décidemment double jeu. La maison d'à côté, c'est celle du maire. Ca va très vite jouer de la mandoline entre les deux maisons.



Un premier groupe de Citoyens passe par la porte de derrière pour prendre les Bandidos du Marshal's Office par la porte de service. Un autre bandido, à droite, couvre ses camarades.



Les Bandidos les attendent de l'autre côté de la porte. Bloqué de ce côté, j'arriverais pas à passer.



Mais un second groupe de Citoyens passe par la rue principale, bien décidé à les prendre par l'autre porte. Sarenza est planquée derrière le fut de whisky. Je pense que j'ai une ouverture de ce côté.



Pamela, Abe et un de mes revolvers passe par la gauche. El Canelo est derrière les caisses, au fond.

Fin du premier tour. Mon plan est simple, le déborder là où se présente une ouverture. Le Bandidos a un peu les pétoches. Il faut dire que j'ai 9 figurines et lui 6. Mais comme à Dead Man's Hand ça vire très vite au bordel (chez nous en tout cas, je sais pas chez vous), t'as toutes tes chances mon petit Olaf.



Le vaquero apparaît enfin, à droite d’El Canelo (qu'on voit sous l'arbre), bien placé pour le couvrir.



Bonne idée mon petit Olaf. Il se prend une pluie de bastos qui le mettent au tapis, tandis que le boss des Bandidos se replie derrière la maison. Pamela a mis la balle fatale, ce qui promet une prochaine commande de bottines.



Le vaquero a néanmoins eu le temps de flinguer un de mes citoyens tandis que la cousine de Pamela, qui a vidé son shotgun dans la porte de la prison sans effet, s'est repliée avec quelques trous dans sa jupe. 1 à 1… pour l'instant.



C'est que mon groupe du centre, réduit à 2 Citoyens à présent, a pris Sarenza à partie. Bam… Bam… Bam…ça tombe comme à Antietam. Mes Citoyens ont leurs armes déchargées tandis qu’El Canelo vient prêter main forte à sa fille. Et tout ça sous le regard flegmatique du vagabond. Va quand même falloir un jour qu'il se rende compte que c'est dangereux par ici.



A ma droite, les Bandidos se sont pris quelques balles, mais ont mis les Citoyens en fuite. Le blondinet et la cousine de Pamela se sont réfugiés dans la maison du maire.



Rassuré sur sa gauche le bandido se rue sur mon shotgun et le met au tapis. 2 morts contre 1, ca commence petit à petit à devenir le bordel !



Mon petit Olaf nous fait une petite sournoiseté et court vers la porte principale du Marshal's Office et tire sur mon citoyen. Bim. Je me dit qu'il y a un coup à faire, alors je défonce la porte du bureau et met un gros coup de crosse au Chicanos devant moi. Avec un +2, c'est un bon challenge… sauf que c'est lui qui me met au tapis. 3 contre 1, ils sont tous morts au centre. La poisse que j'ai encore ce soir !



Sauf que la femme de mon citoyen se pointe pour venger son mari.
- Y'a pas moyen de se faire une réunion tupperware tranquille ici !!!
Tient… c'est la même veuve que la dernière fois. Elle a du se remarier depuis et s'est fait flinguer son second mari. Y'en a d'autres qui ont de la poisse dans cette histoire !



Sarenza, rassurée de son côté, sort de son couvert et tire sur un citoyen, qu'elle dégomme.
- Youpiiiii… je kif trop les flingue papa !!!
- Ché bièn ma pétite Sarenza. A trèche an, tou a toué toun prémier gringo !
Une vocation est née… les bottines et les flingues.
A noter que c'est Abe qui s'est fait refroidir. Il n'a vraiment pas de bol, c'est la troisième fois que je le joue, c'est la troisième fois qu'il se fait flinguer !



Mes pertes commencent à grimper, faut que je réagisse.
- Ay… oun gringo da mierda !



Par contre, Pamela semble avoir un souci.
- C'est pas possible, je me suis cassé un talon…Si je choppe l'enfant de salaud qui…
Le passé nous a montré que mettre en rogne Pamela a toujours eu des conséquences néfastes pour ses adversaires. Si j'étais El Canelo, je commencerais sérieusement à avoir les pétoches là !



- Plou de gringo !
Oui, mais Pamela a cassé un talon et…



Le blondinet se retrouve nez à nez avec Sarenza. Faudrait juste pas qu'il tombe in love encore une fois.



Ben voilà, la problème est réglé. J'ai arrêté de compter mes morts. Quant au Marshal et au journaliste, ils ont compris que les balles sifflent trop près de leurs oreilles.



Les deux protagonistes ont fini par se retrouver face à face en un duel épique… Tataaa !!!
- Yé vé té régler tou compte puta !
Sauf qu'il est pétrifié par le regard de rage de Pamela. Tu lui a cassé un talon mon petit Chicano. C'est une erreur à ne pas faire, une erreur qui peut te coûter la vie !



A moi de répondre. Sauf qu'il sort une nouvelle sournoiseté, une carte qui lui permet de prendre un otage. Et devinez qui c'est ?
- C'est 50 $ la prise d'otage mon chou.
- Ma… cé plou cher qu'oune passe !
- C'est 5 $ la passe. Mais pour les trucs pervers comme les prises d'otage, c'est plus cher mon chou.
- Esto no es perversidad. Cé oune vré priche d'otache.
- C'est pas mon problème, aboule le fric mon chou !
Sauf qu'il n'aura jamais le temps de sortir les biffetons. Pamela est tellement vénère qu'elle ne peut pas rater son coup. Mon premier 20 de la soirée, mais c'est le bon. Le boss des Bandidos est au tapis, j'ai gagné. Pamela garde ses bottines.



Etat des pertes. 6 Citoyens contre 2 Latinos. Quelle boucherie !



Le croque mort fait le décompte des caisses de cercueils réceptionnés.
- Je crois que j'ai pas vu assez grand, j'ai pas assez de matériel. Je vais être obligé de mettre deux gars par cercueil. Je vais voir avec le saloon si je peux pas récupérer ce fût de bière, j'y mettrais El Canelo.
Olaf ajoutera "ne dit-on pas, mettre en bière". Rhoo le gag pourri !



En attendant, on sait maintenant qui était attendu par le patron du saloon ! Une troupe de danseuses cancan débarquent du train. Elles s'appellent les "Wild Fillies" (les "pouliches sauvages"), mais tout le monde les appellent les WiFi (et je suis très fiers de ce gag moi).



Et à Olaftown, tout se termine en musique. Sympa les figs !!!

TO BE CONTINUED

_________________
Christian alias Olaf le Normand

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose!"

http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/
avatar
Olaf

Messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2012
Localisation : Strasbourg-Band of Brothers

Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Celebrimbor le Ven 22 Jan - 0:46

Jolies danseuses Cool

Belle table! Merci pour le CR.

_________________
"Il est vrai que, parfois, les militaires, s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence, négligent de s'en servir" (De Gaulle).
avatar
Celebrimbor

Messages : 160
Date d'inscription : 18/04/2013
Age : 42
Localisation : Caen

Voir le profil de l'utilisateur http://laforgedecelebrimbor.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Neelix35 le Ven 22 Jan - 1:57

Wow, toujours aussi sympa tes CR ! Shocked

Merci, merci ! Twisted Evil

Olaf a écrit:Elles s'appellent les "Wild Fillies" (les "pouliches sauvages"), mais tout le monde les appellent les WiFi (et je suis très fiers de ce gag moi).

Ben, non, moi, j'en compte que 4, des filles ! Suspect

Ok, je Arrow
avatar
Neelix35

Messages : 150
Date d'inscription : 22/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Massacre à Olaftown ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum