Ludus de Carminus Bourrinus

Aller en bas

Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Proximo le Jeu 8 Mai - 2:23

Les futures recrues potentielles du Ludus du grand laniste Carminus Bourrinus peaufinent leur entrainement dans une arène flambant neuve.


Pendant ce temps, les combattants de Karlus Orffus rongent leur frein en patientant dans les soubassements du pulvinus.
(Le pulvinus se retire, le fond est passé à la peinture aimantée. Les socles des gladiateurs sont aimantés aussi: l'arène fait aussi boite de transport Wink ).


Dans la série On-essaie-de-ne-pas-perdre-trop-de-place: un petit rangement pour les cartes et les pions sous la loge du coin.


Bon, tout le monde est prêt. Plus qu'à trouver un adversaire...


P.S.: toute ressemblance entre les noms des lanistes et une certaine œuvre musicale, composée de poèmes médiévaux mis en musique dans les années 1930, ainsi que son compositeur, est fortuite ... Ou pas  Wink

Proximo

Messages : 37
Date d'inscription : 21/04/2014
Age : 45
Localisation : Cité des Tricasses

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  SHAKALL le Jeu 8 Mai - 19:52

Trés jolie réalisation.
On pourrait avoir des gros plans des figs stp ?

SHAKALL

Messages : 110
Date d'inscription : 22/12/2012
Age : 54
Localisation : MONTAUBAN (82)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  hobbyone le Jeu 8 Mai - 20:53

Bravo, bon combats....  cheers
avatar
hobbyone
Admin

Messages : 792
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Michel 91 le Jeu 8 Mai - 22:51

Oui, trés sympa tout ca  Wink 
avatar
Michel 91

Messages : 3201
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Essone (91)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Celebrimbor le Jeu 8 Mai - 23:45

Très chouette, bravo au talentueux bricoleur! Shocked 
avatar
Celebrimbor

Messages : 160
Date d'inscription : 18/04/2013
Age : 42
Localisation : Caen

Voir le profil de l'utilisateur http://laforgedecelebrimbor.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Proximo le Sam 10 Mai - 3:43

SHAKALL a écrit:Trés jolie réalisation.
On pourrait avoir des gros plans des figs stp ?

J'ai profité des quelques parties effectuées hier soir au club pour prendre quelques photos (je précise tout de suite que je ne suis pas photographe et que mon appareil est plutôt... euh, bof.

Les combattants ont profité de l'entrainement de l'après midi pour poser dans les gradins déserts.

Tout d'abord le ludus de Karlus Orffus:


Un Laquaetor, une Rétiaire, un Dimachère et un Sagittaire. Le Laquaetor est à l'origine un rétiaire qui s'est reconverti. Il faut saluer le travail acharné du manicarius qui a retiré 2 pointes du trident et confectionné en green stuft un fouet, accroché négligemment à la ceinture sur la hanche droite du puissant nubien. Le Dimachère serait quant à lui un nain, mais ne lui dites pas trop fort, il parait qu'il est susceptible...

On me signale que le jeune Lucien, 6 ans, se serait perdu du côté des loges. Si vous le voyez, il est attendu au sous sol par son unctor ( Euh, tu es sûr de ce que tu me donnes à lire, là?)


Un Thrace, un Mirmillon, un Hoplomaque  et un Secutor.

Le jeune Lucien serait d'origine africaine avec la peau claire et une abondante tignasse rousse.

Et maintenant le ludus de Carminus Bourrinus:

Un Mirmillon, un Laquaetor, un Hoplomaque et un Crupellaire.

Lucien aimerait les grecs, mais pas trop les spartiates, sauf pour jouer avec leurs sandales (mais c'est quoi ce signalement débile...)


Et pour finir un Thrace, un Secutor, un Scissor et un Rétiaire.

Ah, on me signale qu'on a retrouvé Lucien:
.
Mais casses-toi, le Thrace! Il aime les grecs! Par Jupiter, appelez les belluaires! Viiiiiiite!!!!


Dernière édition par Proximo le Sam 10 Mai - 19:24, édité 1 fois

Proximo

Messages : 37
Date d'inscription : 21/04/2014
Age : 45
Localisation : Cité des Tricasses

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Jean46 le Sam 10 Mai - 18:10

Super! Visite agréable. A recommander dans le guide du routard. Beau travail, le décor, les figs et le texte.

Jean46

Messages : 218
Date d'inscription : 03/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Proximo le Sam 10 Mai - 19:32

Merci.

J'attends de nouveaux gladiateurs pour compléter les armaturae possibles de chaque ludus. Je les mettrais en ligne quand ils seront peints.

Une petite photo de l'un des combats de vendredi dernier:

Proximo

Messages : 37
Date d'inscription : 21/04/2014
Age : 45
Localisation : Cité des Tricasses

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Proximo le Lun 19 Mai - 19:23

Quand j'ai vu Bradpitre nous présenter son gladiateur MNM, ça m'a donné envie de m'y remettre. (Je n'en avais pas fait depuis que j'ai arrêté de jouer à Confrontation, ça doit faire une douzaine d'années).

J'ai ressorti mon pinceau en martre Kolinsky N°3, j'ai soudoyé Solosub pour récupérer deux gladiateurs et voila le Mirmillon (le Rétiaire, ce sera pour plus tard).



Proximo

Messages : 37
Date d'inscription : 21/04/2014
Age : 45
Localisation : Cité des Tricasses

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  bradpitre le Lun 19 Mai - 23:12

Superbe!!!!
bravo, faudra que tu m'explique comment tu fais, parce que moi, je n'y arrive pas, c'est vraiment pas simple de donner cet effet métal avec les reflets placés aux bons endroits
j'aime particulièrement tes dorures que tu semple un peu mieux maitriser

moi, entre mes essais de transfos sur les 35mm et les essais de MNM sur les 28mm, je piétine...............faut dire que je suis un pénible!!!

éric

bradpitre

Messages : 54
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 54
Localisation : haute savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Proximo le Mar 20 Mai - 3:54

bradpitre a écrit: tes dorures que tu sembles un peu mieux maitriser

Les parties dorées sont plus découpées et ont plus de volume, ce qui rend le travail plus facile. Pour l'acier du mirmillon cela demande un travail plus fin dans le dégradé car il y a de grandes surfaces lisses à traiter, ce que je trouve personnellement plus difficile à réaliser.

bradpitre a écrit: faudra que tu m'explique comment tu fais

Alors pour la petite histoire j'étais ami avec Martin Grandbarbe dans ma jeunesse et on se tirait la bourre dans les concours de peinture de Troyes. Il a 7 ou 8 ans de moins que moi et je lui ai même donné des conseils de peintures... au début. A l'époque on s'essayait à copier les peintres de Rackham. Jusqu'au jour où on a participé aux concours qu'ils organisait sur les salons à Paris (Salon de la maquette, monde du jeu, etc...). J'y ai même fais une honorable 3ème place en catégorie créature et lui ... a gagné et s'est vu proposé une place parmi les peintres du studio (par la suite, c'est lui qui peignait la gamme des elfes Cynwall pour les photos officielles).
Le NMM, c'est Martin qui m'a expliqué. Voila les conseils qu'il m'a donné à l'époque et que j'ai essayé d'appliquer à nouveau après 12 ans de TMP Tabletop.

a) le pinceau:
Il faut bannir sans pitié les pinceaux synthétiques. Les poils sont souvent trop gros et trop rigides. De plus le réservoir (quantité de peinture contenue dans les poils) est moins bon que pour les pinceaux en poils naturels. Là, j'ai utilisé un poil de martre Kolinsky, la rolls étant la martre Tobolsky-Kolinsky (aussi bien en rendu qu'en prix: 10 à 12 euros le pinceau). La pointe doit être fine pour les détails mais je privilégie les pinceaux N°2 ou N°3. Vu que j'utilise le même pour tout, je trouve personnellement que les pinceaux plus petits n'ont pas un réservoir suffisant (ou alors vraiment pour de tout petits détails).

b) la peinture:
-Il faut peindre dilué: la consistance de la peinture doit être à peu près celle du lait. Il faut utiliser une goutte de diluant (type médium ou liquide vaisselle) pour retarder le séchage ce qui permet de travailler dans le frais pour faire de beaux dégradés (On peut également utiliser la palette humide) et il faut éviter de peindre quand il fait trop chaud. J'ai peint le mirmillon sur 3 matinées, mais comme je voulais finir, j'ai terminé le bouclier en début d'après midi le troisième jour et ça se voit (moins fondu). Tu as un peu le même problème sur l'arête du cimier du mirmillon, tu as du finir avec un ocre ou un jaune trop épais, du coup, on voit un beau trait jaune vertical sur l'avant. Pour rattraper ça, tu peux passer un lavis brun/noisette à la jonction puis reprendre ton dégradé avant qu'il ne soit sec en affinant progressivement le trait et en réduisant sur l'arrête.

c) l'observation:
- Que le métal soit gris, jaune, rouge ou pourquoi pas vert ou violet, l'éclat final est TOUJOURS blanc. Sur ton mirmillon, il faut que tu pousses ton dégradé jusqu'au blanc, même sur le casque et les cnémides qui sont en bronze.
- Les arêtes attirent la lumière. Pour les arêtes exposées, il faut pousser le dégradé à fond jusqu'à finir par un point ou un fin trait blanc.
- La lumière se déplace en ligne droite. Les éclats blancs vont donc se retrouver sur des bosses ou des arêtes alignées. Exemple sur la première photo: points blancs alignés entre le tranchant du glaive, la crête du poisson, le bord du casque, le bord de la grille de protection du visage, le haut de la cnémide gauche.
De plus les parties dans l'ombre seront plus sombres. Exemple sur la première photo toujours: sur les cnémides, les dorures sont en relief et sur l'avant. L'acier en dessous est donc dans l'ombre (plus sombre), l'éclat clair revenant au niveau de la cheville (les arêtes attirent la lumière et la position du corps empêche moins les rayons du soleil de s'y accrocher).

d) la technique:
Elle est très chronophage: il faut pouvoir prendre son temps pour pouvoir réaliser une pièce d'équipement entière. Pas question de se dire "Je me fais la lame du glaive en cinq minutes avant d'aller faire les courses ou d'aller chercher le gamin à l'école". Martin pouvait passer 2 à 3 heures sur une lame ou un casque, et une vingtaine d'heure sur un piéton 28mm. moi je n'ai malheureusement pas cette patience: au bout d'une heure sur une lame, j'en ai marre et après 10-12 heures sur une fig, je craque.
La peinture est très liquide et le retardateur (médium ou liquide vaisselle) allonge le temps de séchage. Cela permet de passer une couche, puis de préparer la couche suivante en l'éclaircissant légèrement et de la passer sur une zone plus petite alors que la précédente n'est pas encore sèche (peinture dans le frais). On peut même juste avec un peu d'eau (claire de préférence) fondre la limite entre les deux couleurs pour lisser le dégradé.
La peinture n'est pas très couvrante, il va donc falloir enchainer les couches en éclaircissant la teinte et en réduisant les zones à chaque fois. Plus il y a de couches (très fines), mieux c'est. Sur le casque du mirmillon, je dois être à une dizaine de couches. Mais pour des pros, ça peut monter à 20 ou 25 couches (Vous avez dit chronophage?)
Le lavis/glacis: Tous les 3 à 4 couches, j'opte pour un lavis passé dans les creux est sur les bords des zones que je viens de faire. Le but est à la fois de fondre les teintes entre elles pour améliorer le dégradé et faire ressortir les ombres, mais aussi les reliefs en enrichissant la couleur. Et là, le conseil que m'a donné Martin à l'époque: user des couleurs complémentaires. Par exemple, il utilise le violet pour ombrer un doré ou un brun pour ombrer un acier. Le vert peut également servir sur les bronzes. (Ref PA Bleu Sali Foncé 807, Marron Chocolat 872, Vert Camouflage 979). On peut également faire des mélanges avec des ocres ou des rouilles, voire du turquoise pour le vert de gris.
Jamais de blanc: oui je sais j'ai dit le contraire plus haut, alors explication. Quand on éclaircit une couleur, on utilise pas de blanc pur car il déssature la teinte (surtout qu'on peint très léger et très dilué). Il vaut mieux choisir une couleur plus claire. Par exemple sur le poisson du casque, je suis parti d'un Marron chocolat vers un Uniforme Anglais, puis Uniforme Japonais, puis Jaune Pierre et Ivoire. Seul l'éclat final est au blanc (les points à aligner). Et il y a deux lavis: d'abord un Marron Chocolat/Vert Camouflage après l'Uniforme Anglais, puis un Vert Camouflage après l'Uniforme Japonais.
Pour l'acier des cnémides, ça part du Vert Marine Foncé au Gris Marine, puis Gris Ciel et Aluminium Mat, les lavis sont Violet/Bleu Sali foncé et Bleu Sali Foncé.
Sur la lame du glaive, j'ai utilisé des lavis verts et bruns sur le dessus près de la garde et violets et bruns en dessous.
De même on n'assombrit pas au noir pur: toujours préférer une couleur sombre (brun, vert, violet, bleu, éventuellement avec une pointe de noir, mais c'est tout).

En espérant que ça puisse servir.

bradpitre a écrit:éric
Valéry

Proximo

Messages : 37
Date d'inscription : 21/04/2014
Age : 45
Localisation : Cité des Tricasses

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludus de Carminus Bourrinus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum