Un projet en collège

Aller en bas

Un projet en collège Empty Un projet en collège

Message  kglunger le Dim 29 Déc - 5:07

Bonjour.
Vu que Jugula me tente bine je pense remonter l'an prochain un projet sur les gladiateur avec ma collègue de Latin.
Je vous passe en pj le compte rendu que j'en avais fait en fin d'année au CA.
C'est un peu long à lire mais s'il y a des collègues profs parmis les lecteurs cela peut les motiver et on pourrait échanger des idées.


Objet : compte-rendu de l’AEI « Munera gladatoria »

Un projet en collège Dsc04010

I) Déroulement
« Munera gladiatoria » avait pour objectif de créer un jeu sur les gladiateurs, avec des élèves latinistes de 4ème , les jeux de cirque étant au programme de 4ème.

Une heure par semaine, le cours de latin était dédoublé :  les élèves, répartis en deux petits groupes (sept et huit ) ont travaillé sur les éléments suivants:

- en latin, avec Mme Fabre, sur l’aspect notionnel et culturel autour du thème des gladiateurs.
- Avec M Dimur, sur le support du jeu : réalisation d’une maquette à l’échelle 1/60 d’une partie de l’amphithéâtre de Pompéi, puis, peinture des figurines de gladiateurs, nécessaires pour jouer.

C’est dans le cadre de ce projet que l’association ACTA (spécialisée dans le domaine de l’archéologie expérimentale) est intervenue une demi-journée en janvier : le but de cette intervention était de faire découvrir d’une manière vivante et animée le déroulement d’un combat de gladiateurs (stratégie d’attaque, de défense, accessoires). Les élèves ont pu manier l’équipement d’un gladiateur (manica, casques, boucliers, filets). Ce combat a été suivi d’un atelier forge au cours duquel les élèves ont pu réaliser un poignard utilisé par les rétiaires.

Un projet en collège Dsc03911
(comme c'était en hiver dans le réfectoire et que le sol était glissant ils ont gardé leurs chaussures...)

II) Exploitation pédagogique

1) En mathématiques

L’intervention de notions mathématiques lors de ce projet s’est faite tout d’abord dans la phase de construction des décors et dans un second temps dans la partie jeu elle-même.

Premier point où les mathématiques avaient une importance primordiale : le calcul des dimensions de la maquette. Cette phase a été menée sur deux heures environ de façon très ouverte. Les élèves disposaient chacun d’un plan de l’Amphithéâtre de Pompéï  (avec une échelle) et de l’échelle de la maquette à construire (le 1/60). Les notions de proportionnalité et d’échelle ayant été traitées en 5ième, aucun rappel n’a été fait de ces notions pour voir comment les élèves réagissaient. Un  travail par petits groupes de 2 ou 3 élèves pendant une 30aine de minutes leur a permis de confronter leurs approches. Pour le professeur cela a permis de constater que le lien avec les chapitres correspondants de 5ième (proportionnalité et applications) est loin d’être évident, même chez des « bons » élèves. Après ce début de travail ouvert, une mise en commun des souvenirs sur la proportionnalité et quelques rappels notionnels ont facilité la poursuite et la fin des calculs.
Seconde intervention mathématique : Le tracé de l’amphithéâtre sur les plaques de polystyrène extrudé servant de base à la construction. Le respect des dimensions et la forme elliptique de l’arène ont aussi posé quelques problèmes. Ici, de manière détournée, la notion mise en jeu était la construction de graphe sur un repère, avec l’utilisation de deux axes (les bords des plaques) comme référence.
Troisième point récurrent à tout le projet : la rigueur et la précision des tracés. Ces notions fondamentales en mathématiques ont ici été confrontées à la réalité pratique. La découpe des plaques n’étant pas facile, les approximations à faire et la question des marges d’erreurs acceptables ont été discutées.
Quatrième problème mathématique : la réalisation du plateau de jeu hexagonal. La construction hexagone par hexagone étant trop longue un système de gabarit avec une règle hexagonale a été trouvé. Là encore la construction pratique d’un hexagone de petite dimension « à la règle et au compas » a trouvé ses limites et les différents tests effectués ne se sont pas révélés assez précis. L’outil informatique a permis de résoudre ces problèmes. Toutefois lors des reports sur le plateau de jeu la nécessité de rigueur est bien apparue aux élèves car les petites erreurs s’accumulant, certaines rangées d’hexagones ne sont pas bien alignées.
Enfin, un cinquième domaine d’intervention des mathématiques : La compréhension et l’application de la règle de jeu. Le respect de procédures, l’analyse de différents cas de figures ainsi que la compréhension de la règle, qui n’est qu’une modélisation d’actions diverses, peuvent s’apparenter à un réel travail mathématique.   L’étude des différents paramètres intervenants entraîne la recherche de stratégies gagnantes adaptées aux différents types de gladiateurs. De plus l’aspect aléatoire, et ludique, du jeu par l’intervention de lancers de dés, amène la possibilité de travailler de façon cachée les probabilités. ( « Si tu fais 4 j’ai 2 chances sur 6 de gagner, donc 33% .. »)    

2) En latin
Dans un premier temps, les élèves ont lu et étudié un groupement de textes latins autour du combat de gladiateurs afin de mieux comprendre la fascination de ces combats : Les Tusculanes de Cicéron, les spectacles de Tertullien et quelques graffitis retrouvés à Pompéi. Ce travail a permis de travailler autour du vocabulaire de l’armement, de la haine et du combat.

En prolongement, ils ont analysé le tableau de Gérôme Pollex versus. L’analyse de ce tableau a mis en évidence la hiérarchisation du public, reflet de l’organisation de la société romaine (civile et religieuse) : tribuns, sénateurs, equites, vestales, plèbe. Les élèves ont également découvert l’armure du rétiaire et du mirmillon.

Dans un second temps, les élèves se sont documentés et ont fait des exposés sur les jeux de cirques :
- les lieux : amphithéâtres de l’antiquité (celui de Nîmes, le Colisée et bien sûr l’amphithéâtre de Pompéi), ils ont ainsi compris la structure et l’architecture de ces édifices.  
- Le déroulement d’une journée de jeux  : les venationes  le matin, à midi,  le massacre de prisonniers et l’après-midi les combats de gladiateurs ; explication de l’expression « panes et circenses » et du mot munerator à l’origine de l’expression « munera gladiatoria ».
- Les films et bandes dessinées traitant du thème des gladiateurs (ce qui a donné l’occasion à certains élèves de lire, notamment, les aventures de Titus Flaminius)
- Les affiches à Pompéi annonçant des combats de gladiateurs : certains élèves ont réalisé, en latin, leur propre affiche
Ces différents exposés ont donné lieu à la réalisation de panneaux qui ont été affichés au CDI.

Afin de préparer l’intervention d’ACTA, les élèves ont traduit,  au cours d’une séance, des épitaphes de gladiateurs morts à Pompéi. Cela a été l’occasion de définir une épitaphe,  revoir les nombres romains (en lettres et en chiffres) et de découvrir les différents types de gladiateurs (samnite, rétiaire, thrace, mirmillon).

L’intervention d’ACTA a matérialisé les apprentissages plus théoriques vus en latin :  les élèves ont  découvert les différentes paires de gladiateurs, les règles de combat, les expressions latines inhérentes à ces combats (comme par exemple les ordres donnés en latin par l’arbitre), le rôle de l’armement. Ils ont réalisé un compte-rendu sous la forme de panneaux d’affichage autour de cette rencontre avec l’association : ils ont légendé des photos prises lors de cette demi-journée et ont ainsi réinvesti le vocabulaire de l’armement et du gladiateur.

A la fin de l’année, les élèves ont réalisé la traduction en latin des règles du jeu. Pour cet exercice de thème ils ont dû apprendre le subjonctif (expression du but), le participe passé passif . Cet exercice leur a permis de  réinvestir les connaissances grammaticales (déclinaisons, conjugaisons) et lexicales (vocabulaire de l’armement, du combat). Les règles du jeu en latin ont été affichées sur le plateau de jeu (la moitié de l’amphithéâtre de Pompéi) qu’ils ont construit.

3) En Arts plastiques
N’étant pas nous-mêmes professeurs d’arts plastiques il nous est difficile de préciser les points du programme de cette matière qui entrent en jeu dans ce projet. Nul doute toutefois que la phase de construction des décors, avec son approche de modélisme, ainsi que la phase de peinture de figurines avec les techniques utilisées (sous couches, lavis, brossages,…) ne soit pas dénués d’intérêt pour cette discipline.


III) Bilan

En fin d’année, les élèves ont eu la satisfaction de jouer au jeu qu’ils ont réalisé : ils ont fait combattre les figurines qu’ils ont peintes dans la maquette de l’amphithéâtre en essayant de respecter les règles des combats et celles du jeu. Toutefois un manque de temps et des difficultés d’organisation ont fait que cette phase a été un peu réduite. L’an prochain la réutilisation de tout le matériel produit au sein d’un club dans le collège permettra d’étoffer cette phase.  
A l’issue du projet chaque élève a pu emporter chez lui le nécessaire pour jouer : un plateau de jeu hexagonal, une copie des règles et deux figurines peintes.

Ce projet a permis de montrer aux élèves les liens entre les différentes disciplines : mettre en application leurs connaissances dans la réalisation concrète d’un jeu. Soutenue par la fédération française de jeu d’histoire,  (http://www.ffjh.fr) cette expérience s’est révélée être une approche globale du jeu d’histoire, tant en amont  avec la recherche historique et notionnelle, qu’en pratique avec le côté technique et artistique associé à la réalisation du jeu.

Cette expérience a donc motivé les enfants pour lesquels l’apprentissage du latin peut parfois sembler difficile : elle leur a fait connaître d’une manière  ludique un aspect de la civilisation romaine et elle a facilité la réalisation d’exercices linguistiques tels que la version ou le thème.


IV) Poursuite du projet

L’an prochain, le surplus de figurines et l’amphithéâtre seront utilisés dans le cadre d’un club au sein du collège. Chaque élève du club gèrera un petit groupe de gladiateurs (quelques figurines) qui progresseront au fil des parties.

Un projet en collège Dsc03810
(difficile découpe)

Un projet en collège Dsc03910
(sablage)

kglunger

Messages : 169
Date d'inscription : 13/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un projet en collège Empty Re: Un projet en collège

Message  Diab' le Mar 31 Déc - 0:55

j'aime ce genre de projet qui met en commun un savoir appris de différentes sources (mathématiques, latin...) et surtout concret, ces enfants se souviendront longtemps de tout ça Smile
félicitation Smile

Diab'

Messages : 49
Date d'inscription : 06/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un projet en collège Empty Re: Un projet en collège

Message  Jean46 le Mar 31 Déc - 21:11

Salut à tous.

Un jour, j'exposais cette expérience à un autre prof, joueur d'échec. Je voulais juste lui montrer qu'il n'avait pas le monopole ludique des maths et de la réflexion (il avait ricané lorsque j'avais parlé de figurines à l'école). Cela s'était terminé par "de toute façon, nous n'avons pas le temps" et "nous au moins, il n'y a pas de sang sur le plateau à la fin de la partie" (cherchez l'erreur...). Cela me fait sourire aujourd'hui (un peu moins quand on sait qu'il enseigne). Malgré tout, j'aurais aimer le revoir, non pour le convaincre, peine perdue, mais juste pour lui présenter ton compte rendu. La motivation, un nouveau regard sur les maths, le latin ou d'autres matières qui peuvent paraître rébarbatives au commun des élèves, dépendent avant tout de la qualité de l’enseignant. Et qu'à partir de là, tout est possible.

Un de nos copains, à l'époque où nous jouions empire, avait monté une reconstitution et l'étude de Waterloo dans un lycée (ou collège) avec un prof d'histoire. Celui-ci se chargeait du contexte historique et notre ami, de l'étude des armées et des tactiques ludiques ou non. Ce fut là aussi un succès, pas un absent, le jour de la partie, quand il n'il n'y avait pas cours. Comme quoi, il "suffit" juste d'un peu de bonne volonté et d'idées (pas forcément du jeu de figurines) pour redynamiser une scolarité.

Merci Kglunger pour ton exemple et... à bientôt pour notre prochaine partie.
Jean

Jean46

Messages : 218
Date d'inscription : 03/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un projet en collège Empty Re: Un projet en collège

Message  adj_rohan le Mer 1 Jan - 2:43

Bravo pour ton implication et ce beau projet

Je ne suis pas prof mais il y a du Freinet dans ta démarche  Wink 

adj_rohan

Messages : 28
Date d'inscription : 30/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un projet en collège Empty Re: Un projet en collège

Message  Cyrus le Jeune le Mer 1 Jan - 7:46

Je suis prof, et pour commencer, félicitations  cheers  !!
Il faut en vouloir pour monter ce genre de projet. Je pense depuis deux trois ans à mettre en place un projet "figurines" autour d'une période historique, c'est bien de voir que c'est faisable.
Cyrus le Jeune
Cyrus le Jeune

Messages : 117
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Bassin d'Arcachon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un projet en collège Empty Re: Un projet en collège

Message  kglunger le Mer 1 Jan - 8:26

Merci les gars pour les retours.
Cyrus, lance toi tu ne le regretteras pas !
Donne moi ton mel en mp pour que je t'envoie en pj un compte rendu d'un autre projet sur le moyen age avec des infos pratiques d'organisation.

A +

kglunger

Messages : 169
Date d'inscription : 13/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un projet en collège Empty Re: Un projet en collège

Message  kglunger le Jeu 4 Sep - 8:23

Bonjour à tous.
Petit retour sur le projet Jugula. Je ne l'ai pas fait ! La collègue de latin était incertaine sur son poste et le jeu en lui même était plus complexe que prévu après quelques parties test.
Donc j'ai fait un truc encore plus fou avec d'autres collègues sur un autre thème: la grande guerre et Verdun. On est 4 collègues sur le coup !

Un projet en collège <a href=Un projet en collège Dscn1229" />

Un projet en collège <a href=Un projet en collège Dscn1230" />

Un projet en collège <a href=Un projet en collège Dscn1231" />

Je vous renvoie sur le forum bolt action pour y voir une présentation et des photos (si vous êtes inscrit, sinon cela sera l'occasion), ainsi qu'un appel à promotion et sponsor ! On recherche en particulier de la fig ! Si le studio tomahawk pouvait nous aider cela serait top.
N'hésitez pas à me contacter si vous voulez des infos.

kglunger

Messages : 169
Date d'inscription : 13/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un projet en collège Empty Re: Un projet en collège

Message  jean le corbeau le Jeu 4 Sep - 9:01

Et bah si j'avais eu ce genre de projet marmot à l’école, j'aurais surement eu :
-de meilleurs notes
- et des études plus longues

... mais j'aurais certainement tout de même terminé à fort l’Écluse. Wink
jean le corbeau
jean le corbeau

Messages : 202
Date d'inscription : 27/04/2014
Age : 41
Localisation : Au Rohan, pas très loin du gouffre de Helm (Ht Savoie).

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un projet en collège Empty Re: Un projet en collège

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum